Partagez | 
Dim 18 Mai - 21:18
Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.
avatar


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: ♂ ♥
Particularités:
Relationships:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 18/05/2014


GOAAAAAAL !
Montres-moi si t'as les burnes pour me passer, bro ♫

☆★ Nom(s) & prénom(s) complets à donner avant de commencer le tout ! : Ryunosaka Yuki Daiki
☆★ Tu me sembles avoir pas mal d'années passées depuis ta naissance .. T'es né(e) quand ? Juste par curiosité. : née le 18 janvier, 17 ans.

☆★ Dis-moi, d'où tu nous viens comme ça ? : japonaise, 100 % !
☆★ T'aimes les cookies ? T'es allergique aux ordinateurs ? Raconte-moi tout !: Ryu est une amoureuse de deux choses : le foot et les dessins animés de foot. Et étant donné qu'elle admire plus que tout Tsubasa et Kojiro de la série Captain Tsubasa, il était évident qu'elle se les grave sur la peau. Elle a donc les logos de la Toho et de la New Team tatoués dans le bas de la nuque. Elle est complètement folle de deux choses également : son frère jumeau Daisuke et les donuts. Elle vit dans une famille de sportive, elle suit les traces de son père, Daisuke suivant celles de leur mère.

☆★ T'aurais pas un petit métier dans le coin ? : étudiante
☆★ Tu veux rejoindre les salades ou les tomates ?: sportive, footballeuse de talent
☆★ Ah, j'allais zappé ! Tu vas être dans quel dortoir ? : avec les filles, s'il vous plait.


Viens découvrir...
...qui se cache sous ce maillot.

☆★ Mental du personnage Ҩ

BlondeYeux bleusPeau blanche1 mètre 58Un démon dans la peau d'un ange

"Ryu est la femme de ma vie, jusqu'à ce qu'un autre me la prenne. Mais il aura intérêt à être clean sur tous les points et à aimer le foot ! Sinon, il aura aucune chance de passer ma défense. Ryu c'est un petit soleil, elle sourit presque toujours, et ses larmes sont la pire chose que je puisse voir. Je déteste la voir triste. Elle est toujours de bonne humeur et positive, elle ne voit jamais le mauvais côté des choses. C'est ce qui lui donne une terrible force de caractère. Enfin ça, c'était avant le début de cette année. Maintenant, elle est froide et fermée. Même si elle garde son sourire avec les autres et qu'elle semble toujours aussi ouverte et joyeuse, moi je vois bien qu'elle n'est plus comme avant. Je veux qu'on me la rende, ma Ryu. Mais ça sera pas possible. Quelque chose s'est brisé en elle. J'ai pas su la protéger."
Daisuke, 17 ans, son frère jumeau

"Ryunosaka est une remarquable joueuse. Elle a de très gros points faibles dans son jeu mais les comble avec d'énorme qualités. Ses deux plus importantes sont tout d'abord sa qualité de capitaine puis sa vitesse. Elle arrive à faire faire ce qu'elle veut à son équipe parce qu'elle sait les mettre en confiance. Elle comble également sa petite taille et son manque de force par une vitesse et une endurance très utiles en jeu. Elle est capable de tenir tout un match et les prolongations sans soucis. Elle est très concentrée sur ses entraînements et veut réellement progresser avec son équipe, et pas uniquement seule. Cependant, elle peut trop se laisser dévorer par ses émotions pendant un match ou se faire bouffer par le travail en oubliant de s'occuper de sa santé comme il faut. Le sport est sa vie, ce qui veut dire qu'il la porte mais qu'il est aussi son exutoire pour lorsqu'elle ne va pas bien. Elle s'y plonge trop et il devient dangereux pour sa santé.
Après pour ce qu'elle a vécu au début de cette année scolaire, eh bien il faut qu'elle arrive à surmonter ça et à se renforcer. Pour le moment, elle est dans une phase compliquée. Disons que Daisuke va devoir cravacher pour remotiver sa soeur. Si elle ne reprend pas sérieusement l'entraînement, tous ses efforts auront été vains et sa carrière risque de vaciller."

Sanosuke, 50 ans, son entraîneur du collège et encore actuellement son coach personnel et conseillé

"Ma fille est une tête de mule doublée d'une folle qui ne pense qu'au foot et qui s'y donne tellement qu'elle se met toute seule en danger. Même si en ce moment, elle s'échine à nous faire croire le contraire. Elle refuse de baisser les bras, elle n'abandonne jamais. Et c'est pour ça que je suis fier d'elle. Même si elle s'emporte beaucoup pendant certains matchs, même si elle veut régler seule les soucis, ce qui la pousse à s'enfermer dans la solitude, je suis fier de l'avoir comme fille. Cependant gare à son caractère, il est comme le mien : pourri !"
Sentarô, 45 ans, son père, joueur professionnel dans la ligue de football japonaise

Viens courir...
...sur mon terrain.

☆★ Histoire du personnage Ҩ

12 avril
"Aujourd'hui, Sentarô et moi nous sommes enfin mariés. Nous avons prononcé nos voeux devant nos familles et nos deux petits bouts de chou. Daisuke et Ryunosaka, deux cadeaux arrivés dans nos vies et que rien ne pourra nous dérober. Nos deux trésors. Sentarô a eu une semaine de congés donnée par la fédération et moi je suis toujours en congés maternité bien entendu. Je reprendrais sans doute le basket plus tard. Pour l'heure, ce qui compte, c'est ma petite famille. Oui, ils sont mon unique avenir pour le moment. Les paniers, l'adréanline, la balle, l'équipe, tout cela peut bien attendre quelques mois. J'aurais tout le temps de voir mes bébés s'éloigner de moi à mesure qu'ils grandiront. Si je ne prends pas soin d'eux maintenant, le jour de leur départ arrivera trop vite et je pourrais le regretter."

24 décembre
"Notre premier Noël tous les quatre. Dans notre appartement, alors que Sentarô a eu quelques jours pour les fêtes avant son départ pour l'Argentine. Je profite de l'ouverture des cadeaux pour noter ces quelques lignes. Je n'avais bien écrit depuis quelque temps. Daisuke serre dans ses petites mains le nouvel ours en peluche que nous lui avons trouvé et nous avons pris une licorne pour Ryunosaka. Une petite princesse, elle est trop mignonne. Mais terrible avec son frère, elle le maltraite dès qu'elle peut ! Notre famille est juste parfaite..."

11 janvier
"Environ trois ans que je n'ai pas écrit. Un très long moment, mais je n'ai pas eu une seconde à moi avec mes deux petits démons. Ils ont tellement grandi. Daisuke, comme je le pensais, a renforcé son caractère face à Ryunosaka. Il est devenu plus sévère, plus ferme, même à trois ans. Il aime le sport, de cela aussi je me doutais. Mais je ne m'attendais pas à ce que Ryunosaka s'y mette également ! Elle court derrière son papa quand il s'entraîne dans notre petite cours, c'est adorable. Pour le moment. Jusqu'à ce qu'elle ne devienne complètement folle..."

12 avril
"Tiens c'est marrant, ce journal a été commencé à cette date. Et il commence un nouveau chapitre. Oui parce que c'est pas Sakura qui écrit sur tes pages mon vieux. Appelle-moi Ryu. Je rève où je viens de dire à un journal qu'il pouvait m'appeler par mon diminutif ? Enfin bref. Maman m'a filé son journal. Je pars, alors elle a peur que je me sente toute seule. Je crois que j'ai une trouille bleue moi aussi. Bon je suis pas toute seule, je pars avec papa. D'ailleurs il ronfle comme un bienheureux à côté de moi. Je ne sais pas comment il fait, dormir dans un avion, quelle horreur. Enfin bon. Ce qui m'angoisse le plus, c'est de laisser Daisuke au Japon. On n'a jamais été séparé tous les deux. Il va me manquer pendant deux semaines. Mais papa m'a offert un super cadeau, de m'emmener avec moi pour mes onze ans au Brésil. Je vais voir les meilleurs joueurs du pays, je vais m'entraîner avec eux, ça va être génial ! J'ai tellement hâte d'y être !"

14 avril
"MON DIEU C'EST LE PARADIS ICI ! Les joueurs sont tous d'un niveau incroyable ! Même papa a du mal à les suivre des fois ! Hier ils ont fait un match du tonnerre de dieu, j'ai cru que je n'arriverais jamais à tous suivre tellement ils étaient rapides. Surtout un, un milieu de terrain, le bras droit du capitaine qui mène le jeu depuis le centre du terrain. Il était impressionnant ! C'est décidé, je veux jouer. Comme papa, comme ce joueur-là. Je suis petite, comme lui, et j'ai toutes mes chances, comme lui. Je suis amoureuse de ce sport, et jamais je ne le laisserais tomber. Papa m'a fait un cadeau vraiment génial en m'amenant ici. Je lui dirais encore une fois mille mercis demain. Et je commence aussi mon entraînement. Je vais devenir comme lui."

30 septembre
"Notre équipe était enfin formée et prête. J'avais mes deux dernières années du collège pour faire mes preuves avant d'entrer dans la cours des grands. Sasonuske nous a bien aidé, et j'ai même été nommé capitaine. Ma meneuse, c'était Tamako. Et notre gardienne, c'était Hisayo. À nous trois, nous avions le contrôle du terrain. Toujours ensembles, en cours comme pendant les matchs. Nous avions toutes les cartes en main, et toute la force en nous, pour prouver que nous faisons parties d'une nouvelle génération d'excellentes joueuses. Plus tard, nous serions toutes les trois dans la ligue, j'en étais certaine. Hisayo dans les buts, moi au milieu et Tamako pour faire ses spectaculaires tires et nous apporter la victoire. Aujourd'hui, le collège, c'est fini, et je quitte la ville. Mes parents déménagent et moi avec eux pour entrer à Rinku. Mes amies, mon équipe, m'a ogranisés le plus beau des adieux. De toute manière, Hisayo part elle aussi, aux États-Unis. Et Tamako, c'est pour le Brésil qu'elle s'envole avec son père, architecte d'intérieur, qui a trouvé un boulot là-bas. Nous nous sommes promis de nous retrouver toutes les trois plus tard, après le lycée. Une fois adulte, pour jouer avec les géants. Nous avons encore beaucoup de choses à apprendre, c'est clair, mais rien ne nous empêchera de nous retrouver de nouveau sur un terrain, dans la même équipe, courant vers la victoire. Je pars emplie de tristesse, mais également de joie. Car à nos retrouvailles, nous serons toutes les trois beaucoup plus fortes. Je le sais."

30 septembre
"Un an pile, que j'ai écris toutes ces conneries sur l'espoir. L'espoir. Y'en a plus. C'est mort et enterré. Mon tatouage ne veut plus rien dire. Cette photo, avec toutes les filles et Sanosuke, ne veut plus rien dire. Ce putain de journal ne veut plus rien dire. Aujourd'hui, la vie est morne. Il pleut en moi aussi fortement qu'au-dehors à l'heure où j'écris. Je peux pas dormir. Dès que je ferme les yeux, je la vois. Je peux pas. Voir un terrain, toucher un ballon, frapper dedans, non je peux pas. Je peux plus. Mon regard se lève de cette foutue page pour scruter la photo dans la stupide attente de la voir disparaître toute seule, sans que j'ai à la toucher. Mais elle reste là. Ces quinze paires d'yeux me scrutent, ses quinze sourires semblent me narguer en me rappelant le temps où j'avais encore des rêves, celui où je pouvais jouer. Celui où je pensais qu'une fois adulte, je les retrouverais. Maintenant, nous ne sommes plus que deux pour pleurer comme des connes sur ces rêves qui nous ont bouffés, et qui l'ont tué. C'est décidé, jamais plus je ne jouerais. Pas sans elle. Je peux pas. Désolée, Hisayo..."

Mon irl
un petit truc

☆★ T'aurais un petit pseudo que t'utilises souvent ou encore, prénom que tu souhaites nous révéler ? Ҩ Ryu.

☆★ Un petit âge aussi ? Sinon, approximativement. Si tu veux savoir, pour ma part, j'ai cinquante-quatre ans et j'm'appelle Gérard. Ҩ 23 ans.

☆★ Tu fais du RP depuis longtemps ? Ҩ euh... c'est marqué sur mes autres fiches (oui flemme de calculer).

☆★ Comment t'as fais pour gagner à cache-cache contre nous ? J'suis sûr que t'as triché en fait, avoue ! Ҩ moi ? Jamais !

☆★ Mais on s'en refera une partie ? Ҩ au moins deux fois par semaine. 

☆★ Un petit mot à nous dire avant de nous quitter ? Ҩ luve ♥.




Toujours en équipe. Jamais seules. Et nous gagnerons.


Dim 18 Mai - 22:45
Re: Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.
avatar
populaire ♛ je pue la classe connard.

populaire ♛ je pue la classe connard.
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 20


Voilà, juste pour la beauté de la chose, re-bienvenue parmis-nous o/

et bien joué pour ta fiche, je valide !




Je parle en #993300


Dim 18 Mai - 22:50
Re: Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.
avatar


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: ♂ ♥
Particularités:
Relationships:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 18/05/2014


Merci =). Contente que ma fiche te plaise !




Toujours en équipe. Jamais seules. Et nous gagnerons.


Mer 21 Mai - 13:40
Re: Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.
avatar
sportifs ↔ un kilomètre à pied, ça use, ça uuuse

sportifs ↔ un kilomètre à pied, ça use, ça uuuse
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 21
Localisation : In your ass, bitch.


LUXANA ? Je parie que c'est toi.

Sinon, re-bienvenue ! *^*
( ELSAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.  ( ♥q♥ ) )






Mer 21 Mai - 18:11
Re: Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.
avatar


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: ♂ ♥
Particularités:
Relationships:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 18/05/2014


Comment t'as devinéééééé =p.
Sinon je veux un lien avec ce perso et le tien Ash, obligé !




Toujours en équipe. Jamais seules. Et nous gagnerons.


Re: Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.

Contenu sponsorisé


Ne jamais abandonner. Même dans la défaite. Toujours se battre. En équipe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un cheval et une jument sa donne un RP [Privé Memories]
» M. E. Hensley ▬ Jamais reculer. Jamais abandonner. Jamais céder. [finie].
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: Gestion :: Présentation :: Dossiers en cours-