Partagez | 
Jeu 15 Mai - 19:30
Haru | We are wild, we are like young volcanoes
avatar
sportifs ↔ un kilomètre à pied, ça use, ça uuuse


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: Demisexuel - Panromantique
Particularités:
Relationships:
sportifs ↔ un kilomètre à pied, ça use, ça uuuse
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Date d'inscription : 15/05/2014


NB : J'ai l'habitude d'écrire mes fiches à Je-Tu-Il. Si ça dérange, je change.
NB2 : L'histoire est extrêmement longue, donc sous spoiler.
Anything you say can & will be hold against you
So only say my name

☆★ Nom(s) & prénom(s) complets à donner avant de commencer le tout ! : J'm'appelle Haru Thompson, pour te servir, Princesse.
☆★ Tu me sembles avoir pas mal d'années passées depuis ta naissance .. T'es né(e) quand ? Juste par curiosité. : Effectivement. J'suis né le 1er Décembre 97, donc j'ai 16 ans.

☆★ Dis-moi, d'où tu nous viens comme ça ? : Ma mère est 200% Japonaise, mon père est un métisse afro-américain. Moi, j'ai grandi à L.A.
☆★ T'aimes les cookies ? T'es allergique aux ordinateurs ? Raconte-moi tout ! Eh beh putain, y'a du boulot, là. Je suis champion de skate, j'ai une petite notoriété à L.A. et auprès des fans de skate. Sinon, j'ai des tâches de rousseurs de partout -PARTOUT-, et une grosse cicatrice sur le mollet droit. … Quoi d'autre ? J'ai exactement 18 planches de skate, une passion étrange pour les requins, je suis hyperactif et j'ai une légère dyslexie. Ah oui, et je suis transsexuel, aussi.

☆★ T'aurais pas un petit métier dans le coin ? : J'suis lycéen, mais je gagne de l'argent grâce au skate.
☆★ Tu veux rejoindre les salades ou les tomates ? : Les patates Les sportifs.
☆★ Ah, j'allais zappé ! Tu vas être dans quel dortoir ? : … Chez les mecs.


Middle finger up
If you don't give a fuck

☆★ Mental du personnage Ҩ La première chose à savoir sur toi, Haru, c'est que tu as une fascination étrange, un peu malsaine, pour la dualité, les contraires, les extrêmes. Tu n'es quasiment jamais au milieu. Tu aimes les oppositions, les partis pris violents, sans retenue. Ton caractère n'est qu'une succession d’extrêmes sans nuances... Ou presque.

Extraverti – Introverti
Tu es la définition même « d'extraverti ». Tu es très proche des gens. Tu es ce personnage que toute classe se doit d'avoir, celui qui se fait souvent tuer le premier dans le film d'horreur : le boute-en-train. Toujours au top de la forme, un grand sourire collé sur le visage. Serviable, joueur, blagueur, celui qui se soucie des autres sans en avoir l'air, bruyant et intenable. Tu brasses de l'air, tu ris fort dans le couloir, tu t'enfiles des litres de RedBull et tes cahiers sont de vrais torchons. Un nouveau arrive en classe ? Tu te charges de l’accueillir sans problème ! On a besoin de quelqu'un pour mettre les devoirs en ligne ? Qu'est ce tu crois, ils sont sur facebook depuis au moins deux heures ! Le prof est vénère et si personne ne se dénonce, toute la classe est collée ? C'est moi, monsieur !
Tu es le genre à aimer en taquinant, à donner des surnoms, à exprimer ton affection par des vannes, aussi. Mais tu soutiens tout le monde sincèrement, tu crois au potentiel et aux forces de chacun. Tu as, en plus d'un esprit d'équipe extrêmement fort, un don naturel pour redonner confiance, pour faire voir le bon coté des choses. Souvent, on a l'impression que tant qu'on t'a dans l'équipe, les choses ne peuvent pas mal tourner, tant ton enthousiasme et ton énergie sont débordantes. Tu aimes sincèrement le genre humain, et c'est ce qui te permets de toujours voir le verre à moitié plein.
Toute ton énergie va toujours vers l'extérieur, vers les autres. Bien sûr, on trouve de tes défauts là dedans également : on t'accuse souvent de toujours vouloir prendre le premier rôle, même si on sait que ça ne part jamais d'une mauvaise intention. Tu es trop turbulent pour beaucoup des profs, trop insolent. Trop désorganisé, aussi, incapable de se concentrer. On a peur que tu sois infidèle et facile à lasser, ce qui n'est pas le cas.

La réflexion – les sentiments

Tu déteste la réflexion. Tu sens les choses, tu laisses ton instinct te guider. Tu te fis entièrement à lui. De fait, tu n'es pas stupide, ou incapable de réfléchir. Mais t'asseoir, te poser, te confronter aux problèmes avec du recul... Non. C'est impossible. L'immobilité, ça t'énerve. Tes choix sont motivés par tes sensations, tes sentiments. Tu es et seras toujours un homme de terrain, un homme qui révèle ses talents dans le feu de l'action. Quelques skaters planifient leurs parcours, quelles figures ils vont faire. Dès que tu fais ça, c'est la catastrophe assurée. Pas de planification pour toi : de l'action, de l'action, de l'action. Tu ne penses ni au passé, ni au futur : seulement en présent. Ça fait de toi un garçon irresponsable, irréfléchi, très naïf aussi et toujours partant. On s'en doute, tu es un habitué des heures de colles et du bureau du CPE. Tu es du genre incontrôlable. Pas forcément de manière négative, violente, désagréable. Au contraire, même. Mais eux, profs, n'ont pas de contrôle sur toi. Leurs règles, leurs colles, tu t'en bats les noix sévèrement. Ce n'est pas que tu ne les respectes pas, ils ont bien du courage de te supporter et d'essayer de t'éduquer, tu leurs es reconnaissant pour ça. Mais voila, tu vis ta vie selon tes règles, et si tu n'as envie pas de faire les 67-68-69 page 134 du manuel, tu ne les fera pas, point. Eux, les jeunes, n'ont pas d'influence sur toi non plus. Ils pensent ce qu'ils veulent, c'est cool pour eux. Ils ne te feront pas changer avec des moqueries ou des codes sociaux de merde. Tes sentiments ne te trompent pas : si tu le sens dans tes tripes, alors c'est que tu as raison.

Amour – Haine


Voila bien le seul domaine où tu restes plutôt loin des extrémités. La plupart des gens sont entre les deux, et souvent tu es attaché et attachants. Un garçon qui sait se montrer présent, qui fait toujours en sort d'aimer les autres, c'est un pote fidèle. Pour faire simple et rapide, si on ne te connaît pas réellement, on peut dire que tu « aimes tout le monde » : tu es souriant, avenant et disponibles avec tous, c'est vrai. Et une fois que tu considère quelqu'un comme ami, c'est une relation solide et durable que tu crées. On ne t'a jamais vraiment vu te disputer, tu n'aimes pas cela. Mais lorsque tu atteins ces extrêmes de haine ou d'amour, le tableau est tout autre. La haine la première, voulez vous ? Toi qui n'est pas rancunier, pas méchant en temps normal, tu le deviens soudain. On ne peut pas être ton ennemi « pour rigoler ». Si on l'est, on deviendra la cible d'humiliations, de coups bas, et même carrément de coups tout court. Ton caractère de feu te transformera en monstre, tout simplement. Et ça te fera aussi mal qu'à l'autre personne.
De même pour l'amour. Est ce qu'on dit pas qu'ils sont liés ? Attention, là je vous parle en même temps des deux formes d'amour : amicale et romantique. De toutes façon, c'est le même résultat. Tu es dépendant, totalement dépendant. Dès qu'on passe la limite dans ton affection, tu devient accro. Tu te tues pour devenir meilleur aux yeux de la personne, pour devenir le meilleur. C'est le genre de passion qui vous crève un homme. Tu deviendras inquiet, jaloux, mais taira tout ça pour ne pas emmerder l'objet de ton affection.

Fille - Garçon

Et bien sûr, la partie que tout le monde attend. C'est pourtant pas très drôle, comme spécificité. Faisons simple et clair : tu es un homme. Tu en es certain. C'est pas une « phase », c'est pas pour t'amuser. C'est certain, la même certitude qu'on sûrement mes lecteurs. Mais le problème vient du fait que tu sois né avec le organes d'une fille. C'est en même temps pour toi une grande souffrance et une honte horrible. Il n'y a pas de miroir dans les salles de bains, chez toi. Tu déteste te voir nu. A une époque, ça te donnait une sévère envie de vomir. Maintenant, tu l'acceptes un peu mieux. Tu commences à comprendre et à voir tout ça comme une épreuve surmontable. Tu as fait des progrès. Tu comprends que tu n'es et ne sera jamais comme les autres. Tu comprends que tu devras avoir recourt à la chirurgie pour finalement voir ton corps et ton esprit s'accorder. Et que la plupart des gens te rejetteront dans l'état actuel où tu es. Alors, tu te caches. En arrivant à Rinku, tes parents ont eu une longue, longue discussion avec le directeur. Un empilement de dossiers médicaux sur son bureau, des conversations à n'en plus finir. Tout ça, pour que finalement, il accepte que tu sois présenté, traité comme un garçon et dispensé des cours de piscine. Tu ne veux pas que quiconque sache. Tu traînes ton secret et ton malaise avec toi dans les couloirs, ils sont cachés juste derrière ton sourire. Mais tu as trouvée la parade à chaque situation : tu ne vas pas à la piscine ; tu es allergique au chlore. Tu ne te changes pas dans les vestiaires les jours où tu as sport ; tu arrives et repart en jogging. Tu es totalement plat ; tu portes des brassières de compression. Bien sûr, quelques personnes ont remarquées ton manège : pourquoi est ce qu'on ne te voit jamais sans t-shirt, ou même en débardeur ? Est-ce que ça a rapport au fait que tu sois comme par hasard tombé sur la chambre sans coloc ? Mais tu espères sincèrement ne jamais répondre à ces questions.


Thanks for the memories
Even thought they weren't so great

☆★ Histoire du personnage Ҩ Dans le genre : « Ça, c'était pas prévu », Shiemi Mashimo et Luke Thompson atteignent des sommets.
Shiemi est une Japonaise pure, ayant vu le jour et grandi à Osaka. Plutôt brillante malgré ses origines modestes, elle fit des études en langues. Le 2 janvier 1991, le vol Tokyo-Los Angeles se posaient sur le sol Américain, et elle commençait une semaine plus tard à enseigner le Japonais. En dessous de son appartement vivait un étudiant en graphisme, un adorable métisse tatoué très prompt à venir demander du sel. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, vous savez comment marchent les choses de la vie ; le 1er Décembre 1996 naissait une petite Haru Thompson, après presque deux ans de mariage heureux.

surf
nom masculin
Sport consistant à se maintenir en équilibre sur une planche portée par une vague déferlante.

Spoiler:
 

garçon
nom masculin
Enfant de sexe masculin

Spoiler:
 


courage
nom masculin
Fermeté, force de caractère qui permet d'affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles
Spoiler:
 

skate
nom masculin
(américain skateboard, de skate, patin, et board, planche)
Synonyme de planche à roulettes.

Spoiler:
 

peur
nom féminin
Sentiment d'angoisse éprouvé en présence ou à la pensée d'un danger, réel ou supposé, d'une menace (souvent dans avoir, faire peur) ; cette émotion éprouvée dans certaines situations : Trembler de peur
.


Spoiler:
 

requin
nom masculin
Poisson sélacien au corps fuselé terminé par un rostre pointu et aux fentes branchiales situées sur les côtés du corps.

Spoiler:
 

recommencer
verbe transitif
Faire de nouveau quelque chose en le reprenant depuis le début
Spoiler:
 

Et ça commençait notamment pas changer de lycée. Voir de ville. Voir de pays. Il avait ce besoin impérieux de faire table rase de certaines choses... Il pouvait bien continuer à skater au Japon... Sa mère avait reçu des avis très positifs sur un pensionnat pas très loin d'où elle habitait avant de venir s’installer en Amérique... Comme ça les grands-parents seraient dans le coin. Alors pourquoi pas, hein ?


I bump in
haven't you people ever heard of closing the goddamn door ?

☆★ T'aurais un petit pseudo que t'utilises souvent ou encore, prénom que tu souhaites nous révéler ? Ҩ Généralement, on m’appelle Aletheie. Ou Nyan Cat.

☆★ Un petit âge aussi ? Sinon, approximativement. Si tu veux savoir, pour ma part, j'ai cinquante-quatre ans et j'm'appelle Gérard. Ҩ Ravie de te rencontrer, Gérard. J'ai (PREEEESQUE) 16 ans (et plus toutes mes dents).

☆★ Tu fais du RP depuis longtemps ? Ҩ Deux ans maintenant. (PUTAIN CA PASSE VITE.)

☆★ Comment t'as fais pour gagner à cache-cache contre nous ? J'suis sûr que t'as triché en fait, avoue ! Ҩ Je cherchais absolument un forum Pensionnat... Alors je suis allée de partenaires en partenaires. C'est pas de la triche, c'est se faire aider.

☆★ Mais on s'en refera une partie ? Ҩ Non :c J'suis mauvaise à cache-cache.

☆★ Un petit mot à nous dire avant de nous quitter ? Ҩ ._. Salade ?!
Sam 17 Mai - 13:24
Re: Haru | We are wild, we are like young volcanoes
avatar
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle:
Particularités:
Relationships:
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1312
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 20


Fiche validée !
On sort le champagne !

   » Ta fiche est
juste
feeogig. ( très explicite, merci merci )

Après avoir lu ta fiche entière, j'ai l'honneur de te valider ! Le contenu entier est bon, tu peux donc rp à partir de maintenant !   Cependant, avant, il faudra que tu finisses définitivement la paperasse ( comme dans animal crossing, sisi ), et pour cela, suis simplement les liens suivants :

   www ❖ le bottin des avatars
   www ❖ demande de chambres/logements
   www ❖ demande de rp
   www ❖ création de fiches de liens, pour commencer à t'intégrer parmi les élèves de Rinku !  

   Valàvalà, je déplace ta fiche, couleur & rang attribués, bon rp sur Rinku !    





Spoiler:
 


Spoiler:
 


Haru | We are wild, we are like young volcanoes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» UC: We are wild, we are like young volcanoes ♪ - Juliet O. Parrish [Emily Bett Rickards]
» Quelle est votre chanson du jour?
» thaïs ★ young volcanoes
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Baptême de Wild Cloud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: Gestion :: Présentation :: Dossiers scolaires acceptés-