Partagez | 
Jeu 6 Mar - 13:47
Une princesse et son esclave | Minute, quoi ?
avatar
artiste ♪ the sky's the limit


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Particularités:
Relationships:
artiste ♪ the sky's the limit
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 02/03/2014
Age : 27
Localisation : Devant un tableau







Une princesse et

son esclave


▼ Alexius Isaac Parker ▼ Azalée Priestless





Page blanche. Vous connaissez cette expression ? Cela veut dire qu’on est incapable de remplir une feuille blanche –dans mon cas cette feuille est une toile. J’ignore quoi peindre. Quoi dessiner. Que faire. Je n’ai rien à exprimer. Rien à dire depuis mon arriver dans ce pensionnat.  Pas que rien ne me soit arrivé –j’ai bien fait une rencontre. Mais bon, pas de là à en faire une toile au complet. Comment le dire ? Justement, il était bien là mon problème. Je jouais avec un pinceau entre mes doigts, fixant la toile blanche. Comme si j’espérais qu’un éclair de génie me traverse. Malheureusement, rien ne m’arriva en fixant ce point blanc dans ma toile. Même si les minutes s’écoulaient, rien ne me traversait l’esprit. Comme on dit, vaut mieux faire autre chose. La meilleure chose à faire est de ce changer les idées. Si je marchais un peu, peut-être trouverais-je l’inspiration quelque part. Ou même un petit quelque chose à dire, pour peindre mes émotions. Je retirais les barrettes de mes cheveux –non je suis vraiment un mec, mais souvent de petites mèches de mes cheveux me tombe dans les yeux, alors- pour les ranger. Je fis de même avec tout mon matériel. Rangeant le tout à un lieu protégé. De toute manière, j’ai cru comprendre que les artistes ne courraient pas les rues. Du moins, il y en avait moins que d’autre classe. Par exemple, des Geeks, il y en avait par dizaine ici. Je ne comprenais pas du tout en quoi ses personnes pouvaient passés des heures devant un petit ordinateur portable. Mais bon, cela devait bien être la même chose de leur côté. Ils ne devaient pas comprendre comment je pouvais passer des heures devant une toile vierge. Je sortis de la salle et prit direction dans le couloir. J’ignorais ou me rendre. L’endroit vers lequel j’aurais le plus d’inspiration. Cela pouvait être n’ importe où. Devant une plante autant qu’un plateau de nourriture. Sauf que je n’avais pas vraiment faim. Je me collais presque au mur lors de mon arrivé aux escaliers pour évité un couple d’ami qui riait aux éclats. Un réflexe que j’avais pris habitude de faire depuis mon arriver ici. M’éloigné le plus possible d’un danger potentiel de contact avec une personne. Bien que ce pensionnat devait m’aider à m’intégrer dans la société. D’ailleurs, ma mère m’écrit le plus souvent possible de l’Angleterre afin de me questionner sur le sujet. J’essaie de ne pas trop mentir, mais la vérité la décevrait grandement. Je ne lui avais pas encore réécrit depuis sa dernière lettre. En faite, ce n’est pas réellement une lettre que nous nous écrivons, bien évidemment. J’essaie d’avoir l’air normal en me disant une telle chose. Non, nous nous envoyons un petit enregistreur. Je peux donc écouter sa voix et cela m’évite de me battre avec une lettre normale –puisque j’aurais toute la misère du monde à la lire. Je dois, bien sûr, le faire quand personne n’est dans le coin. Celle-ci traîne encore dans ma poche. Automatiquement, je fourrais ma main dans la poche de mon jeans pour serrer l’objet dans ma paume. Toujours là, fidèle à son poste. Sans rien dire. En sécurité. Je lâchais mon emprise sur l’enregistreur.  Je me dirigeais vers la cour. L’odeur d’herbe et de fleur mélangeais que je respirais était un pur délice. C’est une chose que j’aime bien ici. Que je n’avais jamais vraiment ressentis à la maison. Bien que ce soit simplement un pensionnat, ils y avaient installé une belle cour avec une nature bien propre. Bien sûr, quel endroit de mieux pourrais-je avoir que celui-ci afin de trouver mon inspiration perdu ? J’évitais parfois de venir ici parce que c’est un endroit très convoité par les étudiants. J’apercevais au loin des garçons, visiblement plus vieux que moi. Par contre, avec ma taille, je passais pour leur âge. Je tournais la tête par réflexe. J’allais un peu plus loin, observant tout aux alentours. Il m’arrivait, également, de faire marche de reculons pour mieux regarder sans rester planter dans mon coin et avoir l’air ridicule. Malheureusement, c’était sûrement l’une des idées les pires que j’eus dans ma vie. J’accrochais quelqu’un sans crier garde. Mon corps se figea, surtout au bruit que ma rencontre de dos avait fait. Quelque chose qui s’ouvre, un bruit de liquide et un truc de plastique qui fait chute au sol. Je pesais le pour et le contre de me retourner. Pouvoir le faire, je m’enfuirais sur le champ. Si c’était un homme, je n’irais sûrement pas loin. Me maudissant, je tournais lentement la tête pour faire face à la victime et évaluer exactement ce que j’avais fais –c’était bien pire. Bien que j’aie foncé dans une fille, il fallait que celle-ci boive un milkshake au chocolat et que je l’aide à le finir sur sa blouse. Ma bouche s’ouvrit mais aucun son ne sortait malgré les petites minutes –qui me semblaient des heures- s’écoulaient lentement. Je regardais un peu les dégâts sur la blouse. Est-ce que cela allait partir au lavage ? Devrais-je payer un nettoyeur ? La jeune fille ne semblait pas être n’importe qui. Va savoir, elle dégageait un air ... comme en Angleterre. Du style; je suis meilleure que toi petit pauvre. Je clignais plusieurs fois des yeux, essayant de me rappeler si j’avais assez d’argent sur moi, au moins, pour une telle chose. Le plus important, au moins, c’est de parler.

« So...Sorry ... »



       

       

©Etyncelle2014
       




#3399ff


Une princesse et son esclave | Minute, quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: Extérieur du pensionnat :: La cour-