Partagez | 
Lun 24 Fév - 22:03
Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
normal ◭ je plaaaaane

normal ◭ je plaaaaane
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 23
Localisation : <--- ici




Le blanc et le violet

Graou



D'habitude, Nance rencontrait principalement les gens soit au self, un peu comme avec la jeune fille avec laquelle ils ont créés une véritable guerre culinaire, ou en cours, en tant que camarade de classe. En dehors de ça, Nance restait légèrement en retrait, à regarder les autres vivre, les analyser et simplement les voir sans interagir. Ce n'était pas réellement dans son habitude de faire quoique ce soit envers quelqu'un, les exceptions étaient rares mais valaient toujours le coup.

C'est donc à la salle d'études qu'il rencontra une autre personne. Mais il n'y aurait jamais cru, lui qui allait la bas une fois tous les 36 du mois.
Cependant, son coté "retrait du monde" lui valut des points négatifs en terme de conduite, n'appréciant donc pas quelques remarques désobligeantes du professeur, qui finit par lui rajouter un devoir d'histoire pour " l'insolence de Nance". Il voulait faire quoi, une rime ? Il n'avait même pas émis un rictus et avait acquiescé sans bronché, sachant par avance que c'était le professeur son supérieur hiérarchique dans ce système à la noix.

C'est donc avec un livre sous le bras et son sac en bandoulière que le jeune homme aux cheveux blancs, zappé de la tête au pieds de vêtements blancs, chemise compris, qu'il alla en études pour faire ce f*cking devoir. Pensant être seul, vu que la plupart préfère soit bosser entre amis, soit ne pas bosser, il ouvrit la porte pour trouver une salle principalement vide, à l'exception d'une fille un peu à l'écart. Nance l'aurait zappé en temps normal, s'il n'avait pas remarqué sa couleur favorite, après le blanc, sur les trois quart de la fille, à savoir le violet.

Ne pouvant s'empêcher d'émettre un léger sourire face à cette jolie couleur qu'il appréciait, il se contenta de se placer en retrait dans la salle, à coté de la fenêtre et débuta sans plus tarder ce boulot bien enivrant d'ennui. Hmm du Napoléon, hmmm du Louis XXXIV, hmm, des batailles dont on s'en tapait l'oreille avec une babouche. Les minutes passèrent et ormis pour lever les yeux et regarder autour de lui, Nance avançait dans son devoir, en se balançant continuellement sur sa chaise.

Le temps filait doucement en silence, seuls les crayons courant sur le papier en émettant des bruits distincts, et le léger grincement d'une chaise, celle de Nance qui se balançait d'avant en arrière. "Une chaise a quatre pattes, jeune homme". Il entendait d'ici les remarques des prof' qui se plaignaient de ce genre de comportement...
... Ce qui n'empêcha pas Nance de se vautrer littéralement, la chaise ayant final'ment glissé de tout son long, mettant Nance les quatre fers en l'air et projetant son crayon qui roula jusqu'à l'autre résidente de la salle d'études.







CODE © LIEL





Bienheureux les félés, car ils laissent passer la lumière.
(jesaisplusqui)


#660066


Lun 24 Fév - 23:40
Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
intello ☃ t'peux pas m'test.


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: Hétéro
Particularités:
Relationships:
intello ☃ t'peux pas m'test.
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 786
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 19
Localisation : Equestriaaa /o/





Le blanc et le violet.


Dring driing ~ ♪
Il s'agit du doux son que l'on est censé entendre chaque matins lorsqu'il est venu le temps de ce réveiller. Je dis bien " censé " parce qu'aujourd'hui -encore- mes oreilles ont décidées de faire barrage au réveil fauteur de troubles. J'aimerais savoir pourquoi est-ce que mes charmantes colocataires ne me réveillent jamais lorsque ça arrive ? Qu'est-je fait de mal pour attirer ainsi sur moi tant de haiiine. Ou juste la flemme de celles-ci ? Peut importe.

Je suis arrivée en retard de 40 minutes a mon premier cours de la journée. J'aurais penser que comme je suis une bonne élève un retard de plus n'aurais déranger personne mais aujourd'hui visiblement mes quelques minutes de retards n'ont pas plus. Après des excuses vaguement bafouillées j'ai eu droit a un sermon qui a occupé la classe le temps des 20 minutes restantes et ai pu repartir avec comme punition de recopier le cours. Trente fois. En japonais ET en anglais. POURQUOI. J'ai pas fais exprèèès. C'est pas moiiii. Je le juuuure. Bouhou.

Bref, me voici de retour dans la salle d'étude. Traînant a moities des pieds, les oreilles occupées avec mes écouteurs et les mains essayant de déchirer le papier d'une sucette, je m'installe a une table asser loin des autres étudiants présents afin de ne pas être dérangée par un quelconque " Excuse moi, tu peux m'aider a faire cet exercice, je l'ai pas compriiiis. "

Je sort mes cahiers et commence a recopier mon cours asser bien pour qu'on voit que j'y ai passer du temps. Au bout de mon quinzième recopiage je lève les yeux un instant de mon ouvrage et inspecte les alentours. Depuis combien de temps est-ce que j'écris ? La plupart des élèves qui étaient là tout a l'heure on cédés leurs places a d'autres personnes. Je remarque également que je ne suis plus la seule a m'être mise au loin de la population. Y'as un ange aussi. Ouais un ange. Ou alors je sais pas moi, un homme marié ? Tout de blanc vêtu comme ça on dirais...on dirais...qu'il va tomber ? Je suis sûre qu'il va tomber de sa chaise d'ici pas longtemps ahah. C'est pas bien de ce balancer sur les chaises, les profs le disent tout le temps.

Bingo.

Badaboum. ça a pas rater. Si c'était vraiment un ange, ce gars ce serait pas vautrer sur le sol, il aurait déployer ses AILES DE LUMIÈRES. Je regarde la scène sans pouvoir faire grand chose a part retenir son crayon avec mon pied. Seul miraculé du désastre maladroit qu'il viens de ce produire juste devant mes yeux. Je me lève quand même histoire de pas paraître totalement biatch a rire dans mon coin et lance un

- Ho he, ça va dis ? Parce que c'est pas que tu t'es vachement laminé sur le sol mais j'aurais tendance a mettre 1-0 pour la chaise là !

Je m'approche un peu, heureuse de pouvoir avoir autre chose a faire que de recopier un cours que je connais déjà de toute façon.


CODE © LIEL











Mar 25 Fév - 1:10
Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
normal ◭ je plaaaaane

normal ◭ je plaaaaane
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 23
Localisation : <--- ici




Chaise 1 - Nance 0

Graou



La douleur était lancinante sur le haut du crâne, mais l'effet de surprise avait son impact aussi et le cerveau de Nance préféra le laisser sur le sol. Restant "assis" sur la chaise, mais au sol, il se demanda combien de temps il resterait comme ça, les quelques élèves étaient surement entrain de se foutre de lui, mais leurs avis n'atteignaient pas Nance.

Quoiqu'il en soit, s'il continuait à rester ainsi, le jeune homme commencerait à rêvasser et on viendrait le voir pour demander s'il était toujours vivant. Mais ce fut une voix féminine qui le sortit de sa torpeur, suivi de légers bruits d'un mouvement qui se rapprochait. Levant doucement les yeux, assis sur sa chaise, mais le dos au sol, il regarda celle qui l'avait interpelé. Ses yeux verts scrutèrent cette personne qui avait eu le courage et l'envie surtout de venir voir le rescapé de la terrible chute du mont Chaise.

Lâchant un sourire à sa réplique, il finit par basculer sur le coté et se releva tant bien que mal, avant de remettre la chaise à sa place. Son mélange d'humour et de fun amusait Nance qui continuait à la regarder droit dans les yeux, des yeux violets. Autant la couleur était rare, l'intéressant, mais c'était surtout son habitude de regarder dans les yeux toute personne qui lui faisait face, frôlant l'irrespect sans qu'il le sache réellement.

- Oui.

Fallait quand même répondre à sa question à la base, mais Nance se disait que sa réponse n'était vraiment pas top, pour quelqu'un qui s'était pris la peine de se déplacer et de faire de l'humour pour tenter un quelconque apaisement en cas de douleur.

- J'suis en entier, j'ai pas perdu d'morceaux j'pense. Mais je vaincrais la chaise plus tard.


S'époussetant en cas de poussières, juste pour le geste, il ébouriffa ses cheveux et tâta juste une faible bosse qui s'était formée à sa tête, rien d'alarmant. S'il s'ouvrait le crâne sur une chute de 40cm, il donnait pas cher de sa peau.
En contre partie, sa trousse avait complètement rendue l'âme, décédée en s'ouvrant de part en part sur la table, quelques crayons sur le sol et son stylo qui s'était barré. Commençant à ramasser ses affaires pour les rassembler, il se demandait où était parti le stylo bleu qu'il avait projeté sans vraiment le vouloir... Evidemment, il ramassait en silence, il était pas du genre à parler pour rien, mais comme maintenant, il ne voulait pas gêner celle qui s'était pris la peine de venir le secourir de la terrible Chaise Démoniaque.

- Merci.

Puis, après une courte pause :
- T'aurais pas vu mon stylo ? l'bleu ? J'ai commencé le devoir d'Histoire en bleu, le prof' va être capable de m'faire un caprice pour un changement de couleur.


Regardant la fille devant lui, il constata qu'elle était un peu plus jeune que lui, pas tellement comme la jeune guerrière du self, mais surtout une adolescente. 'Fin, il était toujours dans c'te partie de la vie lui aussi, surtout avec sa taille qui laissait à désirer et son gout vestimentaire qui passait plus comme une crise d'ado' que comme un style.









CODE © LIEL





Bienheureux les félés, car ils laissent passer la lumière.
(jesaisplusqui)


#660066


Mar 25 Fév - 21:28
Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
intello ☃ t'peux pas m'test.


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: Hétéro
Particularités:
Relationships:
intello ☃ t'peux pas m'test.
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 786
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 19
Localisation : Equestriaaa /o/





Le blanc et le violet.


Quoi ? Quoi ? QUOI. Kesta a me regardée comme ça ? Hein ? Pourquoi il me regarde dans les yeux comme ça ? Pas que c'est perturbant mais UN PEU. Enfin on s'en fout. Il va bien, alléluia. J'ai cru que j'allais avoir affaire a un zombi mort d'un coup de chaise vu le temps qu'il a mis a ce réveiller de sa chute, wouah.

Je restais donc là a le regarder se frottouiller puis rangouiller ses affaires. Vous savez, un peu comme un STALKER mais en un tout petit peu moins HARDCORE. Il lâcha un " merci " puis après un autre instant il me demanda si je n'avais pas vu son stylo. Stylo bleu précisément. Je sais pas quel genre de prof d'histoire il a mais ça dois être la réincarnation d'un genre de méchant de dessin-animé. Un truc comme Dark Vador mais en plus méchant. Beaucoup plus méchant. Sachant que je n'ai presque aucun stylos et que j'en demande toujours a mes voisins pendant les cours, j'ose pas imaginer ce qu'il m'arriverait si je devais assister a un cours de Mr ( ou Madame ? ) Prof-d-histoire-démoniaque.

Bref. Le stylo. Oui je l'ai. Il est là bas, sur la tableuuh. Je vais le chercher. Je reviens. Reste ici.
Ahah, je parle toute seule dans ma tête, comme c'est amusant.

- Ouais, t'as fais tomber un stylo que j'ai rattraper, je sais pas si c'est un bleu mais en tout cas c'est un stylo. Je pense. Wait.

Aight, Sayori parle in english. So much knowledge in this girl yeaah. Je retourne donc prêt de la table sur laquelle je me suis installée et reprend le stylo que j'avais négligemment déposer sur celle-ci. Il était en effet de couleur bleu. Comment le savait-il ? Un devin peut être ? Étonnant. Encore un mystère que je ne résoudrais jamais a cause de l'inutilité même de ce mystère. Je rend son stylo a ce pauvre garçon qui est visiblement en soif d'apprentissage vu sa nécessiter a retrouver son outil d'écriture puis demande tout a fait naturellement quoique un peu perturbée par ce regard lourd et gênant qu'il appui sur moi

- Tu veux que j't'aide ? ça a pas l'air d'être un cours que l'ont va faire cet année, t'es plus grand que moi, non ? Je demande parce que comme je suis petite, je sais pas déterminer l'âge des gens par rapport a leur taille tu vois ? D'ailleurs pourquoi tu me regarde comme ça ? On dirait que tu veux me bouffer, ahah. Ah ouais et tu parle bizarrement aussi, krrrkrr. T'es stylé en blanc comme ça, on dirait un ange. Tu connais le Pape ? Bah tu lui ressemble un peu, habiller comme ça. Sauf que t'as un peu plus de cheveux que lui. T'es sûr que tu va bien au fait ? Tu veux pas aller a l’infirmerie, t'es rester pas mal de temps sur la sol comme ça, t'as peut-être le sang qui t'es monter au cerveau. Si c'est le cas ne met SURTOUT PAS ta tête en arrière. Woooh, ta trousseuuuuh, elle est morte. Oh my goood. C'est peut être pour elle que je devrais m'inquiéter et pas pour toi ?

Sayori moulin a parole, tome 3 : la revenge de la salle d'étude silencieuse.

Je m'arrête de parler pour reprendre mon souffle et un peu aussi pour analyser chaque question que j'ai débiter a la vitesse de la lumière. Soi 299 792 458 mètres par secondes, oui monsieur. Je suppose que je devrais arrêter de parler pour le moment, je rentre mes mains dans mes manches et me met a dévisager le jeune homme. Il l'as bien fait alors pourquoi pas moi d'abord ?.


CODE © LIEL











Jeu 27 Fév - 21:44
Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
normal ◭ je plaaaaane

normal ◭ je plaaaaane
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 23
Localisation : <--- ici




Regards et Stylo

Graou




Au vu de sa réaction, Nance sentait que son regard commençait à devenir gênant, mais étant un réflexe, voir un instinct, il se contentait de continuer à se dépoussiérer avant de se mettre à la recherche du stylo perdu.

- Ouais, t'as fais tomber un stylo que j'ai rattrapé, je sais pas si c'est un bleu mais en tout cas c'est un stylo. Je pense. Wait.

Le dernier mot le fit tilter, de l'anglais. Et le fit même sourire, lui qui avait aussi cette manie de dire quelques mots en anglais dans une phrase sensée être d'une seule langue. Se contentant de farfouiller à la recherche du stylo perdu, il vit que la fille partit prendre quelque chose sur sa table et lui redonner le stylo qu'il recherchait. Ah bah, il avait volé sacrément loin celui la...

- Oh merci. C'est con comme détail, mais je veux pas changer de couleurs ce que j'écris, même si c'est légèrement barbant.

Il ne voyait pas la nécessité de justifier le fait qu'il voulait utiliser ce crayon, ça aurait très bien pu être un crayon ultime, destiné à écrire les plus belles copies ou un simple stylo. Au choix.  Quoiqu'il en soit, après avoir remercié, Nance regarda d'un air affligé sa trousse éventré par le choc, simplement ouverte en pagaille . Son genou avait dut taper sur la table en tombant, tuant la trousse sur le coup. Nance l'assassin.

- Tu veux que j't'aide ? ça a pas l'air d'être un cours que l'ont va faire cette année, t'es plus grand que moi, non ? Je demande parce que comme je suis petite, je sais pas déterminer l'âge des gens par rapport à leur taille tu vois ? D'ailleurs pourquoi tu me regardes comme ça ? On dirait que tu veux me bouffer, ahah. Ah ouais et tu parles bizarrement aussi, krrrkrr. T'es stylé en blanc comme ça, on dirait un ange. Tu connais le Pape ? Bah tu lui ressembles un peu, habillé comme ça. Sauf que t'as un peu plus de cheveux que lui. T'es sûr que tu va bien au fait ? Tu veux pas aller a l’infirmerie, t'es resté pas mal de temps sur la sol comme ça, t'as peut-être le sang qui t'ait monté au cerveau. Si c'est le cas ne met SURTOUT PAS ta tête en arrière. Woooh, ta trousseuuuuh, elle est morte. Oh my goood. C'est peut être pour elle que je devrais m'inquiéter et pas pour toi ?

Elle avait dit ça d'une traite, le jeune homme se contentant de la regarder quand elle parlait au fur et mesure qu'elle parlait. Mains dans les manches, elle le regardait, ayant finie son ... dialogue ? Sur ce point, elle l'avait complètement stupéfait, il ne put s'en empêcher et éclata totalement de rire, qui ne dura que quelques secondes. Si c'était pas de l'hyperactivité de la langue ça... Mais étrangement, c'était fun, ça apportait de la joie, même si c'était dut à un crash d'un gens au sol.

- Donc...
Nance commença à compter sur les doigts pour chaque question :
- C'est de l'Histoire, si tu es calée, pourquoi pas, j'irais plus vite et j'pourrais t'aider if you want.
Deuxième doigt.
- Oui je suis plus grand que toi, je suppose, sur'ment d'pas beaucoup.
Troisième doigt.
- Désolé si mon regard t'a gêné, c'est une habitude. Mais je suis pas cannibale. Pas encore ?
Quatrième doigt avec un léger sourire suite à sa dernière phrase.
- J'ai un accent de France, oui, donc bon, ça aide pas, mais personnell'ment, ça m'est égal.
Cinquième doigt.
- J'aime bien le blanc, surement parce que je suis né avec les cheveux blancs ? Et le violet aussi, d'ailleurs.
Sixième doigt.
- J'ai oublié ta question, désolé.
Septième doigt.
- C'était quoi déjà la denrière phrase ? Ah oui la trousse ! Bah elle est vivante, juste vidée.

Rigolant légèrement, ça pouvait surprendre, un Nance froid à voir, mais en fait, qui venait d'éclater de rire, de répondre à six ou sept questions avec amusement et à en rire, simplement après avoir rencontré Miss Violette.  Ou Pipelette. Quoique, les gens qui parlaient beaucoup ne le gênaient pas, même si lui ne se gênerait pas si ça le gênerait un jour, d'une gêne sans gêne à tout gêne. Gênant.

Sa chaise de retour à sa place, Nance se réinstalla et fit une place pour la fille sans nom pour le moment avant de mettre son devoir au milieu de la table, de façon à ce qu'elle puisse le lire.

- Ah, au fait, je suis pas le Pape, appelle moi Nance. J'suis pas fan du tout de religion.

Evitant de débuter un débat brûlant sur l'utilité même d'une religion, il se contenta de tourner les pages du livre d'Histoire pour revenir à la Guerre Froide, ses impacts et tout ce qui était supertropcooletchiant. Mais bon, le but de l'Histoire était de ne pas répéter les erreurs du passé. Le livre était ouvert sur une image d'un bal de personnes qui célébraient la fin de la seconde Guerre Mondiale, sans savoir que d'autres problèmes plus importants émergeaient. Un bal. Comme ce qui avait été annoncé à l'accueil, mais Nance n'avait aucune idée de ce que ça pouvait être... Les effets négatifs de se contenter de regarder les autres sans parler.








HRP : j'suis resté 404h à regarder ton gif de ton code RP *hypnotique - power*




CODE © LIEL






Bienheureux les félés, car ils laissent passer la lumière.
(jesaisplusqui)


#660066


Sam 1 Mar - 19:28
Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
intello ☃ t'peux pas m'test.


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: Hétéro
Particularités:
Relationships:
intello ☃ t'peux pas m'test.
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 786
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 19
Localisation : Equestriaaa /o/





Le blanc et le violet.


Ah bah ça va, Je lui ai pas fait peur. D'habitude quand je pose autant de questions d'un coup les gens m'envoient paître ailleurs...Quelle vie, n'est-ce pas ? Il a même prit le temps de répondre a presque toute mes questions, yay ! Hochant la tête a la fin de sa dernière phrase je me rend compte que j'ai moi- même oubliée de me présentée. Je me souviens encore de mon père qui me disait toujours " Une personne bien éduquée dois toujours ce présentée en bonne et dû forme dès qu'elle rencontre quelqu'un ! " Aaaah, désolée Papa !

Bon au lieu de me lamentée je prend a mon tour la parole et décide de me présentée.

- Sayori Nakazuma, 15 ans enchantée, Monsieur qui-n'est-pas-le-Pape ! T'es né avec les cheveux blancs ? Étonnant.

En fait cela ne m’étonnais pas vraiment, étant moi-même née avec une couleur anormale au niveau de mes yeux, je ne m'attarda pas trop sur le sujet. A la place je me mis a regarder  successivement la place qu'il venait de me faire puis celle où j'étais assise quelque minutes avant. Réfléchissant si je devais ranger mes cahiers ou si je les laissaient en plan là, tout seuls. J'opta pour les laisser seuls sur la table. Qui volerait deux cahiers d'anglais et une trousse a moité vide ? Pas moi en tout cas. De toute façon il n'y avais pas grand monde dans le coin où nous étions alors pourquoi s’inquiéter ? Je m'installa donc puis me mis a regarder son cahier. La guerre Froide visiblement, je n'aime pas ce chapitre. Je préfère l'histoire du roi  Soleil. Ce grand roi Français qui, a lui seul, a permit a la France d'imposer son style dans le monde entier. Son règne a inspirer beaucoup de livres même ici au Japon ! Mes parents ne savent probablement pas qui il est mais peu importe, il est quand même mon roi français préféré. Bref, nous ne somme pas vraiment au XVII siècle mais au XX siècle, juste après la mort du grand dictateur Hitler. Au bout d'environs 30 secondes je me décide a lui demander tout a fait naturellement

- Tu sais ce que tu es en train d'étudier au moins ?

Parce que c'est pas tout ça mais c'est facile de lire le titre du chapitre, si on connais rien du sujet c'est difficile d'aller quelque part quoi. L'image du livre est belle je trouve, c'est un bal. Un bal qui célèbre la fin de la Seconde guerre même que. Personnellement je pense qu'as la fin de la guerre j'aurais plutôt pleurer la perte des gens que j'aimaient au lieu de faire un bal. MAIS BON.
.


CODE © LIEL











Lun 3 Mar - 4:58
Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]
avatar
normal ◭ je plaaaaane

normal ◭ je plaaaaane
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 23
Localisation : <--- ici




Bal et Saint Valentin

Graou




- Sayori Nakazuma, 15 ans enchantée, Monsieur qui-n'est-pas-le-Pape ! T'es né avec les cheveux blancs ? Étonnant.

Relevant les yeux vers la jeune fille, il tilta légèrement à la dernière phrase, la question était très commune pour lui, certes, mais provenant d'une fille qui possédait des yeux violets, ça l'était moins.

- C'est le même truc que tes yeux, je suppose, de la molécule qui se balade au mauvais endroit.

Il parlait de la mélanine, mais Nance n'avait jamais chercher de moyens de corriger ce problème, aimant ses cheveux comme ils étaient, tout en savant d'avance qu'il n'y avait aucune gêne avec eux.

Se contentant de regarder l'image, qui, pour lui, n'avait rien à faire dans un livre d'histoire, surtout à la Guerre Froide, période qui montrait parfaitement l'imbécilité totale et l'égoïsme si fort que pouvait développer les humains. Mais ça lui faisait rappeler ce que certains élèves de l'école parlait d'un Bal qui aurait lieu, sans que Nance cherche à savoir si c'était vrai ou pas. Les rares bals où il avait participé étaient ceux organisés par sa mère, qui l'obligeait naturellement à danser avec d'autres, le tout avec le sourire et une pointe d'humour, of course.

La voix de Sayori à coté de lui le sortit de sa torpeur et posa une question à la fois étrange et naturelle.

- Tu sais ce que tu es en train d'étudier au moins ?

- Absolument pas. Les indiens ?
Après quelques secondes, il reprit avec un sourire ironique :
- Je plaisante, oui. J'suis pas fan de la Guerre Froide, même si c'est important à apprendre. Apprendre à voir la connerie humaine par exemple.

Gelant la conversation avec sa franchise habituelle, il espérait ne pas lui faire peur à c'te fille qu'il trouvait fun, même si c'était une boite à paroles. Néanmoins, il n'était pas seul et Nance savait que c'était assez gênant de l'être à la longue.
Pour éviter de plomber la conversation, il tira la langue à Sayori avec un léger sourire, pour lui montrer que c'était naturel pour lui d'être aussi froid et tranchant envers le Monde. Et passa du coq à l'âne.

- Dis, tu es au courant pour le Bal ? Ou le truc qui est possiblement organisé pour la Saint Valentin ? J'ai entendu des mecs en parler tout à l'heure, mais j'sais pas si c'est vrai.

Le sujet ne l'intéressait pas réellement, mais sa curiosité (trop) indépendante de sa volonté voulait en savoir plus sur ce sujet. Et un bal voulait dire un buffet à dévorer ainsi que des gens qui dansaient et s'amusaient autour de lui. Etrangement, même s'il restait seul dans son coin, ça l'amuserait de voir les autres être heureux et avoir le sourire, comme s'il puisait sa vie dans le bonheur des autres.
Sortant de sa torpeur, il regarda la jeune fille, écoutant sa réponse et se remit à se balancer sur sa chaise, en prenant garde de ne pas y aller trop fort, un 2-0 ne l'intéressait vraiment pas.

- J'aime bien ce genre de soirée, même si le thème est pas mon fort, l'amour et moi, c'est pas trop ça. Mais si tu as personne, tu veux venir avec moi ? Je me contenterais d'attaquer le buffet de toute façon. Sauf si tu veux dévaler la piste de danse.

Remarquant qu'il avait beaucoup parlé, il resta assez surpris et se remit à rire, manquant de se vautrer encore une fois. C'était bien rare qu'il parlait autant en compagnie de quelqu'un, surement le fait qu'il savait qu'elle parlait beaucoup.

- Tu m'as contaminé, j'parle beaucoup now.

Jouant avec le stylo dans les mains, vu qu'il n'avait pas ses cartes actuellement, il faisait tournoyer le stylo rapidement entre les doigts, tout en parlant avec la violette-woman devant lui. De parler d'histoire, il s'était retrouvé à inviter une secouriste de chaise à un bal peut-être inexistant, preuve que le fait d'être à Rinku pouvait apaiser les gens.





CODE © LIEL






Bienheureux les félés, car ils laissent passer la lumière.
(jesaisplusqui)


#660066


Re: Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]

Contenu sponsorisé


Le blanc et le violet [ Sayori Nakazuma ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sayori Chocola
» Le secret du directeur
» Mondai-Ji-tachi ga Isekai Kara Kuru Sou Desu yo?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: La pension : bâtiment 1B :: Le rez-de-chaussée :: Salle d'étude-