Partagez | 
Dim 15 Déc - 0:39
Unlike template || Sky
avatar

Invité
Invité



« Everyone wants to be a cat »



Il devait être vingt heures ou plus, tu regardais à peine ta montre, avançant d’un pas rapide jusqu’au marché du coin, non loin du restaurant indien. Il manquait des épices, évidemment ton patron t’avait ordonné d’urgence d’en prendre, quitte à ce qu'elles soient surgelées, après tout pour un soir, ce ne serait pas grave. Tu avais laissé ton tablier sur le comptoir, enlevant l’élastique formant une horrible et minuscule queue de cheval derrière ton crâne ainsi que ton bandana.

Les manches de ta chemise retroussées jusqu’à tes avant-bras, tu entras dans l’épicerie, ignorant le commerçant te jaugeant du regard. Ce n’était pas comme si tu étais un étranger…Enfin si, au fond. Mais ton regard inquiétait, comme ta carrure, si tu l’avais voulu, tu aurais pu prendre les épices gratuitement. Mais, ce n’était pas ta politique, ça ne t'avait pas même effleuré l'esprit. Tu essuyas ton front mouillé par la vapeur des cuisines, fixant les rayons, en marchant, lorsque tu reconnus une taille peu banale. Tu reculas, pencha la tête. On aurait dit que la situation se répétait…

Sky, de son prénom. La dernière fois, tu ne pensais pas que la porter la mettrait dans un tel état, tu faisais toujours cela, et elle était incroyablement légère, ce n’était pas comme si ça te dérangeait…Et puis, elle était mignonne, une mignonne avec une langue vraiment venimeuse. Tu arrivas doucement, remarquant ses pointes de pied tremblantes, ses doigts frôlant le produit voulu. Les mains dans les poches, la mine comme blasée, tu ne savais pas s’il fallait l’aider ou non. En tout cas, tu mis dans la case « choses à ne plus faire » le fait de la porter. Mais tu pouvais au moins lui donner le produit non ? Tu attrapas donc la boîte d’une main, sans effort, pour ensuite baisser ton visage vers Sky, lui tendant l’objet, rajoutant simplement :

« C’est ça que tu veux ? »

Avec elle, on ne savait jamais trop à quoi s’attendre, mais certainement pas à de la passivité, c’était ton point de vue. Ça ne t’embêtait pas vraiment, Hannibal, qu’elle t’insulta, car après réflexion, ce n’était pas contre toi, c’était juste sa façon d’agir, de ressentir, tu n’allais pas juger. Certainement pas toi.

CODE © LIEL
Dim 15 Déc - 17:21
Re: Unlike template || Sky
avatar
normal ◭ je plaaaaane


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle, hm.
Particularités:
Relationships:
normal ◭ je plaaaaane
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 27/09/2013




Unlike template


« Stretch your arm no farther than your sleeve.»

Aujourd’hui, c’était une belle journée. Une journée digne d’un petit paradis, à en couper le souffle. Des premiers rayons du soleil éclatants de toute part au ciel céleste écarlate, Sky avait passée une journée fantastique. Elle qui, habituellement, cherchait des noises dès qu’une occasion se présentait, elle s’était contentée de laisser place au calme et à la tranquillité. On aurait dit que pour une fois, on l’avait enfin laissé en paix. Cette être supérieur qu’elle maudissait régulièrement lui avait accordé une journée de congé.  Et la jeune demoiselle en avait largement profité. Félicitations de la part de son professeur de mathématique, émerveillement suite à la présentation d’un nouveau projet en arts plastiques, heure de tutorat sans hurlement ou pensées meurtrières, appel de sa grand-mère au sujet de leur prochaine rencontre, tout avait joué en sa faveur. La brunâtre se sentait libre, libre de choisir ses actions et de marcher dans les couloirs sans être bousculé par un événement dramatique.

C’était pourquoi, ce soir-là, Sky s’était décidée à sécher sa rencontre avec son professeur de japonais afin de sortir en douce du pensionnat. Normalement, vu ses notes médiocres qu’elle accumulait, elle n’était pas autorisée à sortir fréquemment de l’établissement. Une fois que sa moyenne aurait augmentée, là, il lui serait possible de quitter le pensionnat comme bon lui semblait – elle avait un sérieux manque d’argent de toutes les façons alors ce n’était pas comme si elle allait magasiner comme une folle. L’anglaise s’était permise d’entrer et de sortir de plusieurs boutiques en scrutant des yeux chacun objet attirant son attention tout en étant à la recherche d’une prochaine œuvre artistique qui lui permettrait de décrocher une excellente note. Elle prit son temps si longuement qu’elle ne vit même pas le temps passer. Quand elle constata qu’il était maintenant vingt heure passé, elle se découragea et en vint à la conclusion qu’elle passerait une nuit blanche et sècherait les cours du lendemain – de toutes les façons ce n’était seulement qu’anglais et histoire.  Il lui fut difficile de trouver un endroit tranquille où elle aurait l’occasion de penser et organiser ses idées pour son travail de ce soir. Il fallait dire qu’elle ne tenait pas vraiment à rester à l’extérieur par la température glaciale qui commençait à s’installer dans les environs. Quinn opta donc pour l’option la moins coûteuse : le supermarché.

Lorsqu’elle mit les pieds à l’intérieur de la boutique, une vague de chaleur vint la réconforter. L’odeur des fruits et des légumes traversa ses narines et elle manqua presque de retrousser ses lèvres vers le haut. Sky commença à marcher lentement dans chacune des rangées, perdue dans ses pensées, regardant vaguement les condiments que l’on lui présentait. Les minutes s’écoulèrent et dans ses mains, elle se retrouva avec quelques boissons énergisantes – elle savait pertinemment qu’elle en aurait de besoin. Sky se retrouva bientôt vis-à-vis la rangée des sucreries. Là, elle ne se retint pas. Sur le bout de ses pieds, elle tenta vainement d’attraper une boîte contenant ses cookies favoris. Sa petite taille ne l’aidait guère dans ce genre de situation et demander à quelqu’un insulterait son égo. Ah come on! You can do it. Ce fut, à sa plus grande surprise, un bras et une main bien plus grande qu’elle qui attrapa la boîte désirée. Quand elle démasqua l’inconnu qui lui était venu en aide, elle resta quasi bouchée.

- C’est ça que tu veux?

C’était lui. Lui avec un grand L. Hannibal. Sky n’était pas du genre à se souvenir rapidement des prénoms des autres. Or, à sa première rencontre, Hannibal était resté gravé dans sa mémoire. C’était ce connard qui avait posé ses mains autour de sa taille afin de l’aider, dans l’exacte même situation, à récupérer un objet en hauteur. La britannique se mise à rougir en repensant à toutes ses belles insultes qu’elle lui avait maugrée sans relâche. Et lui, il n’avait pas rétorqué. Il s’était contenté d’être surpris et de la regarder droit dans les yeux. La dessinatrice ne s’était même pas donnée la peine de le remercier ni même de s’excuser. Malgré qu’elle avait été extrêmement heureuse. Heureuse que quelqu’un lui vienne en aide pour une fois. Et de là, secrètement, elle s’était mise à l’observer de loin. Hannibal était grand. Tout le monde l’aimait. Hannibal était très populaire. Il souriait souvent et il y avait toujours quelqu’un près de lui, qu’il le veuille ou non. Hannibal était gentil. Peu important l’occasion. Les pommettes de la petite étudiante se mirent à brûler. No way… Depuis quand osait-elle penser à quelqu’un d’autre, surtout un garçon? Violemment, elle attrapa la boîte et fronça les sourcils.

- J’ai pas besoin de ta fucking aide pour attraper une boîte à biscuit, okay? Seriously… And if you wanted to help me, t’aurais quand même pu attraper au moins cinq autres boîtes à biscuits puisque monsieur est aussi grand!

C’était ridicule. Complètement pété comme histoire. Qui aurait réellement besoin de cinq boîtes à biscuit? N’aurait-elle donc pas pu simplement hocher vaguement de la tête et s’en aller? Non, bien sûr, elle avait eu se besoin de se justifier tout en proliférant des mots vulgaires. Sky se mordit durement la lèvre. Se moquerait-il d’elle? Après tout, elle était une cible parfaite pour les moqueries. La Yung replaça sa tresse française et baissa son regard vers ses pieds.

- Je peux savoir ce que tu fous ici à cette heure-là? Et j’espère que tu n’oseras pas dire à un seul professeur que je suis sortie en douce! Because… yeah…

Elle ne prenait pas de chance. Si quelqu’un venait à dire qu’elle manquait les cours pour se promener en ville, s’en était fini. Sa grand-mère la priverait encore de permission. Et comme elle n’avait que 17 ans, son pouvoir d’autorité était mince comparé à celui du directeur.









They see me rolling, they hate it'
POKÉMON 8D


Unlike template || Sky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cherche joomla template final fantasy 7
» 4 baptêmes [ PsD, PdP, PR, CdA, NN, Rosy, NdS ]
» Les builds par classe pour farmer du parangon
» [ACCEPTEE] Uesugi, gardien de la République
» Modèle de présentation - élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: RPG terminés / abandonnés-