Partagez | 
Dim 1 Déc - 2:07
Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.
avatar

Invité
Invité

















 ❝ Cours, Rayon de Soleil ! Cours ! ❞
~ Emi Ibarazaki la retardataire ~



- Un peu plus tôt dans la matinée -

Tiiiiiit ! Tiiiiiit ! Tiiiiiiiiiiiiiiit !

Ah... Quel doux son du réveil le matin. J'ai étiré mes bras en arrière en poussant un bâillement digne d'un éléphant. De petites larmes coulaient le long de mon visage. La nuit a été dure, comme d'habitude. Encore ces satanées douleurs. Et puis toujours ces rêves désagréables. En plus, j'ai dormi loin de ma mère, ça n'a pas du arranger les choses. Je me suis frotté les yeux puis j'ai de nouveau étiré mon corps. Il était temps de se lever.

J'ai saisi ma paire de prothèses et je les ai mise à la va-vite, juste suffisamment pour une vingtaine de minutes. Écartant de mon esprits les derniers songes de la nuit passée, j'ai aspergé mon visage d'eau et j'ai regardé mon visage dans la glace. Mes yeux verts, brillant comme des émeraudes... Mes longs cheveux détachés qui s'étiraient vers le bas de mon corps... Un sourire malicieux et attrayant à la fois... Mais, rapidement, j'ai détourné mon regard et je suis partie en direction de la salle de bain en faisant peu de bruits, pour ne réveiller personne. Au passage, j'ai attrapé mes vêtements de sport et mes prothèses de course.

Je me suis changée rapidement, puis je me suis dirigée vers la porte. Chronomètre en main, prothèses fixées, motivation maximale, je suis partie en direction du terrain de sport vers le gymnase. Sur la route, pas un seul étudiant. Personne. Assez normal vers ces heures, mais je m'étais attendue à croiser au moins une personne. Les faibles lueurs orangées du soleil levant ont réchauffé ma figure et mon cœur. La piste n'était plus très loin, et la marche matinale n'était pas désagréable dans l'établissement. Il y avait plusieurs paysages agréables, mélangeant quelques couleurs verdoyantes avec des couleurs rouge-orangées.

Une fois sur la piste, ma vision des choses a changé complètement. Il n'y avait plus que moi et elle. La course est devenu mon objectif numéro un. Quelques étirements pour éviter les claquages. Quatre tours de chauffe pour ne pas se blesser. Une routine basique mais très importante. Bien j'ai continué par un tour de sprint, avec le chronomètre en route. Cent mètres de course à pleine vitesse. J'ai donné toute mon énergie. A l'arrivée, j'ai souffert un peu. J'ai fait un tour de terrain en marchant pour détendre mes muscles. Je n'ai pas jeté l’œil sur le chronomètre avant d'avoir terminé ce tour en marchant. Puis, impatiente, j'ai regardé mon résultat. Douze secondes et cinquante trois centièmes.

Yeah ! J'ai amélioré mon score de vingt centièmes depuis la semaine dernière ! Je deviens vraiment meilleure de jour en jour ! Il ne faut pas que je m'arrête, je suis vraiment en bonne voie !

Immédiatement après mes étirements finaux, je suis remonté vers la chambre afin de prendre un bon bain. Qu'est-ce que ça peut faire du bien, très tôt le matin, de se prélasser dans un eau à quarante degrés afin de s'enlever toute la transpiration qu'on a sur le corps ! Comme toujours, le sport m'avait fait oublier les aventures de la nuit. De toute façon, je pouvais être fière de ma combativité face aux tragiques événements de mon passé, même si tout n'avait pas encore disparu.

Une fois lavée et séchée, il fallait que je m'attache les cheveux et que je mette mes vêtements scolaires. Nous n'avons pas d'uniforme particulier, mais j'aime avoir des habits attribués à une chose en particulier. Cela aide beaucoup à se retrouver quand on range. J'ai à nouveau croisé mon reflet dans le miroir. Les cheveux attachés et la poitrine un peu aplatie par l'uniforme que j'avais choisi, je paraissait trois ans plus jeune. Je me suis empressé d'entasser mes livres dans mon sac, de ranger mes feuilles griffonnées et mes devoirs non terminés puis je suis précipitée vers la salle de classe...

Un matin banal, la routine du quotidien...

- Retour au présent, dans la salle de classe -

Monsieur Caldwalagger m'avait donné cette heure en plus pour que je travaille. Effectivement, mes notes en physique et en chimie, qui avaient d'abord été moyennes, étaient désormais presque très mauvaises. "Il faut vous reprendre en main, mademoiselle Ibarazaki," m'avait-il dit avant de m'obliger à le rejoindre pour un cours orienté sur toutes mes erreurs. Il m'avait demandé de faire quelques exercices et de revoir les grands points du cours précédent... Ce que je n'avait bien évidemment pas fait du tout, puisque je devais absolument m’entraîner !

J'étais encore devant la porte. Cela devait bien faire une minute ou deux que j'attendais sans toucher à la poignée. J'apprécie monsieur Caldwalagger. C'est un bon professeur, qui prends soin de ses élèves. En tout cas, depuis qu'il est arrivé, je ne me suis jamais aussi bien débrouillée dans une matière scientifique ! Surtout que ce n'est pas mon point fort. Mais en travaillant bien tout est possible. Bien. J'ai pris une profonde inspiration et j'ai poussé la porte de la salle de classe.

"Excusez-moi, je suis en retard !"

Dim 1 Déc - 16:27
Re: Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.
avatar

Invité
Invité


[HRP]Désolé pour le manque de cadre et tout du rp. Je suis une bille en codage. :] [HRP]


" Quand on connait la masse, on connait sa vitesse. "



Cours de physique, qu'importe les problemes.



    La flemingite aïgue. Quelques jours qu'il était là en tant que professeur de Physique/Chimie et les prémices d'une flémingite. Enrouler dans ses draps, alors que la pièce se réchauffer par la lueur du soleil, il fut bien obliger de bouger son derrière pour s'habiller et pour préparer ses cours de la journée. Douce Ironie.. Il en avait qu'un seul.. de 4h. 4h de physique avec un.. élève ?

    - Ah bah oui..Je lui en avais parler et elle a accepter. Merde alors.

    Le souci étant que, quatres heures de physique, elle ne tiendra jamais. Lui non plus d'ailleurs. C'est sympa de faire des cours etc.. Mais au bout d'un moment, lorsqu'on a pas de cours à donner, on est bien heureux de pouvoir rester dans son plumard à se gaver de chips devant la télé. Oui, Mayron était aussi le stéréotype du sédentaire exemplaire. Vautré dans ses lits, à faire ses recherches, voilà son petit moment de detente personnel.

    Quoiqu'il en soit, aujourd'hui, il fallait oublier la farniente pour aller bosser. Mayron s'habilla sobrement. Chemise blanche, veste noir de costard plus sa cravate, le tout agrémenté d'un pantalon de même couleur que sa veste. Parfait. Il était paré pour aller faire son cours. Le prof' ouvrit la porte de chez lui puis referma à clé derriére lui.

    Sa marche jusqu'à son lieu de travail n'avait pas étè semé d'embûche. Tout se passa pour la mieux. Une fois dans l'enceinte de l'établissement, il se rendit en salle des profs en saluant quelques collègues à lui puis il fila dans sa salle de classe. La porte s'ouvrit machinalement lorsqu'il tourna la poignée. Juste le temps de poser ses affaires qu'une nouvelle fois, la porte s'ouvrit lentement et la tête d'Emi Ibarazaki apparut. Depuis le temps, son handicap n'avait jamaid causé de gène chez lui. Il l'accueilla en montrant une des tables.

    - Hello. Installez-vous, le temps que je me prépare.

    Son timbre de voix se voulait doux et tendre. Affectueux mais pas orienté vers la pitié non plus. Le jeune homme s'installa dinc et regarda Emi dans les yeux. Finalement, changement de programme. Il n'allait pas lui faire cour. Ou pas tout de suite, du moins. Pour l'instant, il voulait en apprendre plus sur elle.

    - D'abord, merci de vous être déplacer. Avant de commencer, je voudrais que vous racontiez tout de vous. Votre vie actuelle, vos relations ainsi que si vous avez un petit ami ou non.

    Cela pouvait ëtre étrange mais la session de rattrapage n'aura pas Böhr, Newton ou Copernick comme héros. Mais Emi Ibarazaki. Mayron voulait faire un cour de Chimie d'abord.Surtout pour lui apprendre comment être une bonne menteuse. Enfin non, mais on pouvait résumer le cour à ça. Ce cours servirait à lui montrer comment notre cerveau envoie des messages inaudibles pour montrer que l'on ment ou que l'on est pas sûr de ce qu'on raconte. Tout repose sur Emi maintenant qu'il avait posé les bases.
Dim 1 Déc - 20:05
Re: Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.
avatar

Invité
Invité

















 ❝ Un prof un peu curieux ❞
~ Emi Ibarazaki parle d'elle ~


Le prof ne m'avait pas rabroué ou je ne sais quoi d'autre. Pas besoin de mot de retard, pas besoin d'excuse, il m'avais tout bonnement invitée à s'asseoir dans la salle de classe. J'ai regardé s'il avait prévu quelque chose en particulier, et je ne l'ai pas vu sortir quoi que ce soit en rapport avec le cours précédent... Une surprise ? Quoi qu'il en soit, je n'avait rien revu des cours d'avant et je n'étais clairement pas prête à subir la furie d'un prof en colère. Bien que je n'ai jamais vu monsieur Caldwalagger en colère...

"D'abord, merci de vous être déplacée. Avant de commencer, je voudrais que vous racontiez tout de vous. Votre vie actuelle, vos relations ainsi que si vous avez un petit ami ou non."

Sa question m'a tiré de mon observation. Pardon ? Il voulait que je parle de ma personne ? Me voilà déjà en train de rougir... Légèrement, mais je suis sûre qu'il a pu le remarquer un instant. Bon, je suis mignonne, mais de là à attirer pareille convoitises d'un prof... Bref, il faut se ressaisir. Il faut que je referme un peu les barrières qui sont ouvertes et que je sois habile dans ce que je dis. Il ne dois pas trop en savoir. Personne.

"Eh bien... Comment vous dire, je ne sais pas trop par où je peux commencer..."

En réalité je savais très bien ce que je devais dire, mais je ne pouvais me résoudre à parler ouvertement comme ça d'un sujet aussi... Personnel. Mais au fait... Il ne m'avait absolument pas demandé de parler de mon passé, juste de ma situation actuelle ! Ma tension est redescendue, j'ai fermé mes yeux et j'ai pris une bouffée d'oxygène. Inspiration, expiration. J'ai ouvert mes yeux et j'ai commencé à parler tranquillement, avec une légère excitation.

"Je vis loin de ma mère qui a prit un appartement dans le coin. Je passe la voir certain week-end. Je m'entends bien avec les autres élèves, principalement Kakerou, un garçon avec qui je passe certain moments sympathiques. On ne se parle pas beaucoup, mais il est gentil avec moi. A part ça, je n'ai pas de petit ami. Voilà, je pense que c'est tout."

Je n'avais pas grand-chose à dire sur moi, je n'étais pas arrivée depuis très longtemps. Ma réponse formulée, j'étais quand même assez satisfaite. Mais je me demandais pourquoi on ne faisait pas un cours habituel dès le début... Remarque, c'était pas si mal, je n'avais pas à m'inquiéter de ça tant qu'il n'en parlait pas lui-même. En plus, mes devoirs n'étaient pas fait et je n'avais rien appris. Une aubaine qu'il n'ai pas apporté un test surprise !

"Vous voulez savoir autre chose, monsieur ?"

J'avais ajouté ça avec une petite moue très mignonne. Pas malsaine ni dans le but de le mettre mal à l'aise, juste pour lui montrer que je n'étais pas trop gênée par ses questions et qu'elles attiraient ma curiosité. J'avais répondu avec tact, il fallait désormais voir où il voulait réellement en venir...








Dernière édition par Emi Ibarazaki le Mer 4 Déc - 16:47, édité 1 fois
Mer 4 Déc - 13:42
Re: Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.
avatar

Invité
Invité


" L'entropie Maximale de l'Homme est l'adrénaline. "



"Se renseigner est toujours pour soi-même."



    Décidement. Cette fille était plutôt habile malgré certains signes qui ont montrer une anxiété évidente. Mais du moment où son récit fut entamer, plus aucun once d'hésitation. Mayron n'avait rien pu déceler. Toujours assis sur son bureau, il scruta son élève comme si ses prunelles étaient un detecteur de mensonges. Quelques minutes, la question d'Emi ne le surprit pas totalement. Il était légitime qu'elle sache pourquoi son professeur voulait tant en savoir sur elle. De toute manière, Mayron lui aurait repondu mais sa petite grimace si mignonne incita le professeur à procèder aux réponses plus vite :

    - La raison de tout ceci est que je voulais connaître un peu mes élèves, même si certains préfèrent l'athlétisme à Stephen Hawking

    Un sourire éspiégle bordant les traits de son visage, ses yeux petillèrent de malice. Mayron ferma les yeux un moment. La situation se pretait facilement au rire. Lorsque ses prunelles viennent s'ouvrir, le jeune homme balaya le visage d'Emi d'un regard complice avant de reprendre la parole.

    - Non. Le passé ne m'intéresse pas. Quand à votre handicap, cela me concerne pas. Pour moi, vous savez lire ecrire et compter donc, vous êtes une ado normal. Prothese ou non.

    Sa voix était dure mais douce à la fois. Il voulait la mettre en garde autant que la rassurer. Cependant, la fin de sa phrase fut compléter par un petit sourire discret, afin d'alléger l'atmosphère. Il remplit sa place précédante, en lancant un intense regard depuis ses Iris. Le sujet qu'il voulait aborde avec pourrait surement l'intéresser. Car si certains athlétes avaient ecouter le physicien qu'il était, les records actuels seraient largement depasser. Il se retourna pour inscrire le mot :

    -E-N-T-R-O-P-I-E.. Voilà notre sujet. Tu sais ce qu'est l'Entropie Maximale/Maximum ? Pour faire simple. L'Entropie, c'est quand un corps atteint le seuil d'energie calorifique dépensé. Mais il faut savoir que lorsque qu'un corps atteint cette entropie, il lui arrive de relacher une energie phenomenale. Ce n'est pas de la magie. Mais de la physique. Dans n'importe quel corps, il existe une energie sous vide. Cette energie puise sa puissance depuis une enclave de temporalite. Disons que l'energie sous vide est comme un reservoir de secours. Mais a capacité limité. Pour un corps humain, l'entropie Maximale est l'adrenaline. Comme tu le sais, l'Adrenaline augmente la masse musculaire, la vitesse de deplacement dans un espace donné et les reflexes. Quand on parle d'energie pure. L'energie sous vide est cette entropie. Cette energie tire sa puissance dans une autre dimension, grace a la fenetre de temporalite qu'elle est capable d'ouvrir dans l'enclave. Mais comme l'energie elle-même, cette fenêtre est a l'echelle nano puissance -10. Tu vois ce que je veux dire ? Cependant.. Atteindre l'entropie signifie puiser ses dernieres ressources, quitte a s'abimer le corps. C'est double-tranchant.

    Dans un sens, son explication était a la fois confuse mais clair. Mais il esperait qu'elle en avait saisi les principes. Parce que meme avec des protheses, l'entropie aurait un impact favorable sur sa course. La condition.. Il fallait qu'elle fallait epuiser physiquement. Au point d'etre a la mite de l'effondrement. Un frisson le prit soudainement alors que Shelly lui fit repasser certains moments dans sa tete.

    - Enfoiré..

    Ses paroles n'avaient été que murmure. Fort heureusement. Le probleme, c'est que si elle savait lire sur les levres.. Tout se compliquerait tres vite.
Mer 4 Déc - 17:53
Re: Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.
avatar

Invité
Invité

















 ❝ Entro...Quoi ? Charabia ♫ ❞
~ Emi Ibarazaki a des souvenirs ~


Mon sang ne fit qu'un tour dans tout mon corps, passant par mon cœur et mon cerveau en moins d'une demi-seconde. J'avais écouté tout ce que le professeur venait de dire avec la plus grand attention possible. Des dizaines de mots scientifiques, tous plus étranges les uns que les autres, venaient s'empiler pour créer une définition incompréhensible d'une terme à la prononciation plus qu'improbable : Entropie.

Ingérer tant de termes pour expliquer un concept était complètement impossible pour moi. Mes neurones allaient lâcher pour laisser ma tête exploser. La surchauffe étant proche, ce fut la réinitialisation instantanée. Une restauration de données, une sauvegarde d'urgence des systèmes principaux. Je suis probablement restée silencieuse une bonne minute, une très longue minute. Puis ma bouche c'est ouverte pour sortir cet ensemble d'équations insolubles :

"Énergie... calorifique ? Tempo... -ralite ? Énergie... sous... vide ? Échelle... nano puissance... -10 ? Je n'ai rien compris ! Hahaha !"

Mon rire avait été naturel. En fait, je n'avais réellement rien compris. Les mots se bousculaient dans mon esprit cherchant un sens ou un autre qui pourrait coller plus ou moins à la consonance des mots. Décidément, j'aurai mieux fait de bosser un peu avant de me présenter comme ça devant lui ! Puis, en un instant, comme un éclair de génie frappe le grand scientifique, j'ai trouvé la réponse dans ma mémoire. Aussi profond que les souvenirs de mon accident, caché dans de vieux souvenirs... Les conseils de mon père. Vite. Des barrières de protection. On cache profondément ce souvenir. En moins d'un instant, tout est verrouillé, les barreaux d'acier et les murs de bétons armés de l'esprit sont prêts. Rapidement, j'ai répondu.

"Vous voulez dire... Que si je veux gagner à la course je dois souffrir ? L'intensité... Et la difficulté des entraînements... Il y a quelque chose à voir avec ça, il me semble. Vous avez du nous en parler en cours, où j'ai du le... Lire quelque part. C'est peut-être Kakerou qui m'en a parlé...

J'avais donné assez d'arguments pour cacher la véritable provenance de mes connaissances. Les questions que monsieur Caldwalagger me posaient... D'abord sur moi, puis sur mon sport... Cela doit sûrement cacher quelque chose. Il aurait très bien pu parler de ces choses là dans un vrai cours, mais il avait décider de le faire ici et maintenant juste avec moi. Il devait donc y avoir une raison. Une très bonne raison.

Je dois faire attention à ne jamais baisser ma garde... Si jamais il devait savoir des choses sur moi, je ne me le pardonnerai jamais. Je ne veux pas passer pour une faible ! Allez Emi, sourit et tiens toi droite comme une fille se doit. On ne t'appelle pas Rayon de Soleil pour rien !

J'ai souris. Comme ça, un beau sourire. Mes lèvres fines et mon doux visage enfantin, mêlés à des petits yeux malicieux à demi fermés, on aurait pu dire une peinture d'artiste. Mais tout n'est qu'apparence chez moi... Apparence.


Ven 17 Jan - 22:16
Re: Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.
avatar

Invité
Invité


( je laisse donc le rp en place en attendant ! )
Re: Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.

Contenu sponsorisé


Rattrapage... Les prévisions amènent toujours l'imprévu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les imprévus sont souvent les choses les meilleures [PV Blaze Scott]
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: RPG terminés / abandonnés-