Partagez | 
Ven 9 Aoû - 18:38
Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]
avatar

Invité
Invité




Iroai x Cameron
Ҩ Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là !Ҩ

Je suis là depuis pas longtemps, certes. Pourtant, je suis déjà le calvaire de certains professeurs. Mais c'est pas ma faute. C'est eux qui me cherchent. Déjà, je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'ils prennent tous un malin plaisir à s'en prendre aux nouveaux. P'être pour voir jusqu'où va leur autorité.. Nan, en fait, c'est pas une excuse. Je hais les cours, je hais ceux qui enseignent. J'ai d'autres priorités, pour moi la musique passe avant, avant tout d'ailleurs. Qu'est-ce que j'en ai à faire de qui à fait quoi et de quand et comment était-il mort. Mais alors qu'est-ce que je fous là ? Dans cette pension ? Ah oui, je sais, c'était le seul moyen de me débarrasser de ma famille adoptive. Encore les parents ça allaient.. Mais le frangin, quel boulet sérieux. Pourtant au final, cette pension c'est aussi comme une prison. Une prison dorée, où j'ai juste un peu plus de libertés.

Alors que perdu dans mes pensées, j'avançais sans faire attention à ce qui se passait autour de moi. Nous étions en fin de journée et de toute façon, presque plus personne ne traînaient dans le couloir. D'ailleurs, qu'est-ce que je foutais là moi ? J'avais perdu la tête, j'étais en temps libre, je serais bien mieux dehors. C'est d'ailleurs ce que j'allais faire. Sortir, j'avais pas mon appareil, mais bon, ça pourrait toujours m'inspirer de prendre l'air. C'était néanmoins sans compter sur l'arrivé d'un cher groupe de rebelle. Qui, ma foi, était tous autant pathétique les uns des autres, du moins pour ceux que j'avais vu.

REBELLE Ҩ C'est toi la nouvelle ? Cameron, c'est ça ?
CAMERON Ҩ C'est moi, pourquoi ?
REBELLE Ҩ Paraît que t'adores le contact, on va pouvoir s'amuser tous ensemble.

Minute papillon.. Comment il sait pour ma phobie du contact, c'est pas comme si je l'avais crié sur le toit. Quoique, p'être bien que si en fait, mais c'était pas voulu. C'était au début de la semaine je crois, j'étais en cours et je me prenais la tête avec le professeur de mathématiques. J'aime pas les maths.. Et lui non plus je l'aime pas, il m'avait clairement provoqué en me faisant venir au tableau pour m'humilier. C'est un truc qui à le don de m'énerver, donc j'avais été insolente, il s'est senti vexer et il a commencer à me pousser, pour que je sorte de la classe ; bref j'étais exclue. Mais le fait, qu'il m'est touché pour me faire sentir, m'avait fait trembler et j'ai voulu le frapper, mais on m'a arrêté.
Ce genre d'histoire, ça s'ébruite vite, bien que je croise pas mal de personne qui ne sont pas au courant, mais les rebelles, eux, ils adorent ça. Puis si je sais que c'est des rebelles, bah, ça se voit à vingt kilomètres heures quoi. Bref, sa remarque, c'était clairement ironique et son regard en disait long sur ses intentions, puis c'est pas comme si je pouvais compter sur ses moutons dernière pour m'aider à m'tirer d'une situation assez problématique. C'est pas que j'avais peur, mais faut être un minimum réaliste, il était cinq et c'était cinq gars bien bâtis. J'étais une fille, seule et pas plus épaisse qu'une feuille. J'avais beau savoir me battre, j'étais complètement désavantagée.

Donc, j'ai fait, tout ce que les hommes ou femmes auraient fait. J'ai détallé en vitesse, mais avait faut les remettre à leur place. Et pour ça, rien de mieux qu'un coup de pied bien placé sur le leader. Autrement dit ; un coup dans les couilles de celui qui me provoque.
Du coup, là, tout de suite, j'étais en pleine course folle. Heureusement que je m'étais mise en short et  converse. Le brun m'avait clairement dis qu'il me tuerait s'il m'attrapait, néanmoins, c'est pas comme s'il allait m'avoir facilement. Sauf que lui et sa bande, était assez rapide et plutôt endurant. En tournant dans un nouveau couloir, je rentra dans la première pièce qui s'offrit à moi.

BOOM
Je ne compris pas trop ce qui se déroula, mais apparemment quelqu'un sortait de la pièce dans laquelle j'avais voulu rentrer. Et nous nous étions lamentablement rentrés dedans. Au final, j'étais allongée à terre avec une personne juste au dessus. Une personne que je reconnu être un garçon, bien qu'il avait des traits particulièrement fins et que j'aurais pu penser à une fille. Puis, je réalisa, tout son corps me touchait. Je fus prise de légers tremblements et j'aurais préféré mourir à ce moment-là. Je déteste vraiment qu'on me touche, je ne sais pas pourquoi, mais là j'avais une peur que je ne connaissais que trop bien dans le ventre.

CAMERON Ҩ D... D-Dé-Dégages de là !

J'eu tout juste le temps de le pousser sur le côté et de me mettre sur les genoux pour fermer la porte. Au même moment, les rebelles passèrent devant la porte et par chance continuèrent leur chemin. Je souffla. Je me vengerais, dans les jours à venir surement.
Mes épaules tremblèrent encore un peu et je mis mes deux mains à mon ventre. Qu'est-ce que je déteste être comme ça, mais tout ça c'est à cause de l'autre là. D'ailleurs, je me retourna furax.

CAMERON Ҩ Tu peux pas regarder quand tu sors d'une pièce toi ?

En fait, je savais que j'étais fautive et que c'était ma faute, mais ma fierté m’interdisait de m'excuser. De toute façon, je n'avais pas à le faire, j'ai bien failli frôler la crise cardiaque par sa faute.

CAMERON Ҩ Touche-moi encore une fois et tu dis au revoir à ta jolie frimousse !

Une remarque que je ne connaissais que trop bien.. Au vu du nombre de fois à laquelle je la disais. C'est qu'une personne qui craint le contact, dans le sens propre du terme, ça court pas les rues. Je me souviens qu'au début, ils pensèrent, les médecins, que c'était dû au syndrome de la peur de la foule. Mais on en avait bien vite conclu que non, étant donné que je suis toujours entourée. Je peux être avec énormément de personne, à condition qu'ils restent éloignés de moi. C'est pas la mort que je demande quand même.
©SAOKI


HRPG:
 
Lun 12 Aoû - 12:34
Re: Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]
avatar
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle:
Particularités:
Relationships:
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1312
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 20




Tu t'prends pour un super-héros ?
Commence par virer tes pattes de là !
< FEAT Cameron F. Tyler >

« SALETÉ DE CONNERIE A LA CON ! »

J'ai claqué de la langue. C'était mon premier réflexe face à ce problème qui m'agaçait au plus haut point. J'pouvais pas me connecter à internet sur le toit, endroit où je me tenais actuellement. Même si c'était interdit, j'y étais quand même allé avec la pensée que ça aurait été l'endroit le plus approprié pour avoir une bonne connexion pour ENFIN aller sur internet. SAUF QUE. Comme par hasard, cette saloperie voulait pas marcher alors que toutes les données que j'avais entré était toutes correctes ! Aucunes fautes de frappes, de serveur sélectionnés ... De quoi me foutre la rage quoi.

« Mais putaaaain, c'est quoi le problème alors ?! Tss ... »

Raaah, ça m'les caaaasse, à cause de ça, j'ai failli balancer mon ordi' mais j'me suis résigné au dernier moment en me disant que si j'faisais ça j'étais foutu ... J'ai beau être geek selon les autres, j'connais pas tout contrairement à ce que dise les stéréotypes ! Stéréotype à la con d'ailleurs. ... Putain, j'me met à rager sur tout. Bon, avant la connexion, 'faut que j'retrouve mon calme.

Abandonnant pendant quelques minutes mon ordinateur portable sur mes genoux en le posant juste à côté de ma tête, je me suis allongé et j'ai dirigé mes yeux vers la jolie vue d'un ciel dégagé qu'offrait le toit. Je ne sais pas pourquoi, mais faire ce genre de choses me détendait. Certes, lentement vu qu'au début j'voyais un ordinateur complètement défoncé à travers les formes des nuages, mais peu à peu, je me suis mis à voir des formes d'animaux et tout le bordel, bref tout ce qu'une fille verrait. J'ai esquissé un petit sourire en coin. Avoir ce genre de réflexions me faisait penser à Aria. Elle adorait imaginer n'importe quoi et en profitait toujours en me traînant dans n'importe quel genre de coins avec une belle vue sur « l'immense toile bleu » qu'elle voyait en basculant sa tête en arrière. Elle m'emmerdait avec ce genre de trucs trop chiants. Je riais intérieurement. Elle m'avait donné son étrange passion des conneries de fillette. Bah, finalement, mis à part pour aller sur internet, j'avais bien fais de venir ici histoire de faire ce que je ne pouvais pas faire devant les autres. J'ai soupiré en pensant à d'autres personnes qu'Arianne. Tiens, en y pensant ... En y pensant ... J'étais en train de louper les cours. ... Et merde. ... ... Bah, Rihito se démerdera bien pour trouver une excuse. L'éducation au Japon a beau être hyper sévère et stricte, à Rinku c'était différent alors mieux valait en profiter à fond, au risque de se faire tuer par sa propre famille.

J'ai tourné la tête affichant un air blasé pour avoir mon ordinateur dans mon champs de vision limité à cause de la position que j'adoptais. Ordinateur, internet, ordinateur, ... Mon regard est descendu pour voir les barres qui disait si la connexion était bonne ou mauvaise. Rien du tout puisque ça ne voulait pas. Comment est-ce que j'pourrais en avoir une de bonne ? Intenses réflexions. ... J'ai ouvert grand les yeux pour avoir un air de pokerface sur le visage. La salle informatique bien sûr ! Mais quel con putain, j'aurai pu y penser avant ! J'ai esquissé un grand sourire en me relevant brusquement. Allelujah ! J'avais trouvé la clé à mon énigme -à la con, je l'avoue.

Fou de joie intérieurement, je me suis mis à courir dans les couloirs pour rejoindre rapidement la salle des ordinateurs. J'ai beau être passé devant des surveillants qui avaient pas compris ce qu'ils se passaient tellement je courrais trop, j'ai failli me faire allumer par l'un d'eux qui m'avait étrangement reconnu. Va savoir comment, mais bon, on s'en foutait un peu quand même.

Une fois arrivé à l'endroit désiré, j'ai ouvert la porte discrètement avant de la refermer vite histoire qu'on ne me coince pas à traîner autre part qu'en cours. Pour éviter le blablatage et les poignets cassés, oh ça j'connais.

Je me suis rapidement installé sur une chaise qui traînait par là avant de mettre mon ordi' adoré sur une des tables qui avaient été installés exprès et j'ai rapidement vérifié les serveurs disponibles. Quelques minutes de patience après, j'ai cru que j'allais hurler de bonheur tellement j'étais content que ça marche ! J'étais tout excité d'avoir enfin réussi à trouver comment faire et ohputaindebordeldemerdedefuuuuuu, ça fait un bien fou d'avoir ce problème de résolu ! En particulier si ça concerne les appareils électroniques ... Haha, j'vais devenir fou à force. Et et ... J'en trouve plus mes mots. BREF. J'ai tapé sur mon clavier durant une demi-heure environ avant d'avoir finis ce que je voulais faire. Je me suis traaaanquillement étiré avant de fermer mon ordinateur et de me lever pour sortir de la salle. Les cours devaient être finis à l'heure qu'il est, alors j'devais faire gaffe à ne pas me faire surprendre. J'ai ouvert la porte avant de me retrouver à terre. Sur une fille qui s'étiat mise à trembler au vu de la situation dans laquelle elle était.

« D... D-Dé-Dégages de là ! »

J'ai pas tout de suite compris mais elle m'a ensuite poussé sur le côté assez violemment pour fermer la porte. Aah, ma tête, pauvre victime que tu es ... Je me suis de nouveau relevé avec un peu de galère vu que je tenais mon crâne qui m'faisait un peu mal.

« Tu peux pas regarder quand tu sors d'une pièce toi ?
Pardon ? C'est pas moi qui fonce comme ça sans regarder tout droit ! »

Bon, j'avoue, ça m'arrive de faire ça mais bon, genre c'était ma faute. GENRE C'ETAIT MA FAUTE. Sérieusement, c'est qu'on en croise des personnes différentes dans ce pensionnat ... Mais alors là, différente c'était rien de le dire. La miss qui se tenait face à moi avait des cheveux ... violets ? Pas commun ça, même si j'ai la même couleur. De grands yeux bleus ... Une étrangère ? Sûrement. Ah bah là, différente va bien loin pour un simple mot. Et puis ...

« Touche-moi encore une fois et tu dis au revoir à ta jolie frimousse !
Hey oh, calme miss, j'ai rien touché donc calme un peu tes hormones ! »

Une blague douteuse concernant ses règles me démangeait atrocement, mais en vu de sa réaction vis à vis du contact qu'on a eu quelques minutes plus tôt, j'ai préféré la garder pour moi plutôt que de me faire défigurer pour une blague idiote.








Spoiler:
 


Spoiler:
 




Dernière édition par Soraru Kisaragii le Mar 20 Aoû - 11:55, édité 3 fois
Mar 13 Aoû - 1:36
Re: Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]
avatar

Invité
Invité




Iroai x Cameron
Ҩ Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là !Ҩ

C'est avec amusement que je pu constater qu'il avait autant que moi le sens de la répartie. Et ma foi, pour mon plus grand plaisir. Bien que je n'aimais guère qu'on me tienne tête, je détestais davantage qu'on s'écrase. D'ailleurs, ça me rappelle des vieux souvenirs que j'avais eu à l'internat étant petite. Je me souviens, j'étais tout le temps collé aux basques de ma meilleure amie, cette fille, elle me fascinait. Je la trouvais cool et je voulais être comme elle. Fallait croire qu'elle m'aimait bien aussi, vu qu'on restait ensemble tout le temps. Son caractère, pour ceux qu'elle ne connaissait pas, c'était un calvaire et j'en ai vu des gens ne rien rétorquer et se laisser marcher dessus. Puis ils y en avaient certains qui eux, préférait lui tenir tête quitte à se battre. Je n'aime pas la violence, pourtant je frappe souvent, notamment lorsqu'on me touche trop. Sinon, c'est pour répondre à une provocation, quoique, c'est plutôt rare étant donné que je sais être d'un calme légendaire.. Comme je peux me montrer très impatiente.
Si je n'avais pas enchaîné mes deux remarques, j'aurais été tenter de pousser le bouchon un peu plus loin. Certes, j'étais celle qui était en tord, malgré tout, il est bien connu que Cameron n'est jamais fautive.

Sauf que voilà, je l'avais menacé à la place, menace à laquelle il répondit que je devais me calmer. Enfin calmer mes hormones. Pff ! Il est drôle celui-là, j'aimerais bien le voir à ma place tiens. C'est pas moi qui ai demandé à avoir cette foutue peur du contact. Puis rien toucher... C'est vite dit ! Y a à peine deux minutes, son corps était littéralement sur le mien. De toute façon, il dira ce qu'il voudra ; c'est sa faute. C'est tout, c'est comme ça.
Assise sur mes genoux, je croisa mes bras à ma poitrine, par dessus mon tee-shirt rose légèrement flashy, mes ongles noirs ressortaient à merveille. Armé de ma bouille boudeuse, les sourcils froncés je fini par déclarer, d'une traite.

CAMERON Ҩ Detoutefaçonc'estpasmafaute.Etbiensûrquesitum'astoucheryapeinedeux
minutesd'façonj'aime.. J'aimepasça,doncc'estpasmafaute.. Brefouille, oublie.


Le mieux, c'était qu'on n'en parle plus.. Si par chance il venait à bien vouloir zapper cet épisode, même si j'en doutais fort, on dit que l'espoir fait vivre. C'est que j'en ai rencontré beaucoup dans ma vie, des personnes qui préféraient me poser toutes les questions du monde. NAN MAIS HO. C'est moi qui pose les questions ici, pas les autres d'abord. Pour essayer de réussir mon plan intitulé ; changement de sujet. Je me leva. Et je venu me mettre derrière la porte, je me contenta de regarder par la petite fenêtre de celle-ci, juste pour voir si les rebelles étaient là. M'enfin, cette fois, on serait deux. S'il daignait bien vouloir m'aider. Je soupirais, pas de signe de vie dans le couloir, néanmoins je restais derrière la porte et ne l'ouvrit pas. Puis je me retourna et m'appuyait sur elle-même, mains dans le dos.

CAMERON Ҩ J'étais pas censée savoir que tu allais sortir d'ici, ça court pas les rues les élèves dans une salle après les heures de cours.

Finalement, je mis les mains dans mes poches et j'en sortis un élastique. J'avais un fâcheux tic. Mes cheveux, je ne les aimais que très longs. Preuve en est, il m'arrivait presque au niveau de mes genoux, si ce n'est pas plus. Sauf que. Parfois, bah c'était gênant. Donc, je finissais toujours par me faire une queue de cheval haute, ce que je fis à cet instant. J'en profitais pour jeter un oeil, vers celui que j'avais percuter. S'il attendait que je lui tende la main pour l'aider à se relever, il se fourrait les doigts dans l'oeil, il allait attendre longtemps. Lorsque je vis au sol un ordinateur portable. RÉVÉLATION. Je pria pour qu'il fonctionne, j'avais horreur d'avoir un dette envers quelqu'un et j'étais fauchée. Je m'approcha de l'instrument électronique et le prit pour le poser sur la table. Avant de m'adresser à son propriétaire.

CAMERON Ҩ Tout fonctionne ?

Dans ma tête, un seul mot résonnait ; fonctionne. Je ne l'alluma pas et n'y touchais pas plus, j'étais pas une experte.. Je voulais pas pas le bousiller plus qu'il ne l'était déjà peut-être. Lorsqu'il se leva pour venir vérifier son pc, je m'écarta. Un contact de plus cette semaine et c'était direction la tombe.. J'en profita pour le regarder.
Le coucher de soleil arrivait et la salle était plutôt sombre ; ce qui fait que je voyais le garçon pas très bien. Il avait des cheveux noirs, mais je remarqua vite ses yeux bleus, certes ils n'étaient pas aussi vifs que les miens, mais ils avaient leurs intensités. J'ai toujours aimé les jolies choses. Je mentirais si je disais qu'il n'étais pas beau. Enfin, il était pas mal.

Je ne le regardais pas trop longtemps, j'avais horreur qu'on me fixe, alors j'évitais de le faire, il me fallait poser une question ou sortir une connerie, mais il me fallait à tout prix effacer ce qui venait de se passer. Cependant, pas question de m'excuser, peu importe la situation. C'était peut-être bien un de mes principes.. Idiot, certes, mais ça le restait quand même. Alors, je posa la première question qui me vint en tête.

CAMERON Ҩ D'ailleurs, qu'est-ce que tu foutais là ? Y a plus gaie comme endroit pour surfer sur internet.

Je m'attendais peut-être à un ; de quoi je me mêle magistral, mais c'était les risques du métier, de toute façon, tous les moyens seraient bons pour nous éloigner de notre début de rencontre, ma foi, catastrophique. J'implanta mes billes océans dans ses billes azurées. Juste pour le fun. Les yeux, enfin la couleur des iris, j'adore. Enfin si celles-ci en valent la peine et ses yeux bleus en valaient le détour. Mise à part cette particularité, il était plutôt simple comme gars, c'était pas plus mal et il aurait certainement moins de questions, on lui foutrait plus la paix.

Je dis ça, parce que, les interrogatoires surprises, je ne connaissais que trop bien. C'est qu'une fois qu'on croise une personne un peu différente des autres, on est tous aux aguets. Mes cheveux lisses et longs à la couleur violette, ainsi que rose, étonnaient toujours. Mes iris paraissaient passionner et je ne parle même pas de mes tenues extraverties. Aujourd'hui, je m'étais vêtue simplement, c'est rare. Trop. Mais bon, c'est qu'un détail..

CAMERON Ҩ Des rebelles voulait m'faire la peau. J'ai beau savoir me battre, c'est pas avec mon poids plume que j'allais m'en sortir indemne. C'est la raison pour laquelle je t'ai malencontreusement rentré dedans.

Toujours aucunes excuses, mais j'avais prévenu, par contre je reconnaissais être celle qui lui était rentré dedans. MIRACLE. Puis en fait, je sais même pas pourquoi je m'explique, c'est pas comme s'il devait le savoir après tout.. Enfin, je crois.  C'est pas comme si ça allait l'intéresser de toute manière, j'étais juste l'idiote qui l'avait dérangé, bousculé et p'être bien bousiller son pc. FONCTIONNE. FONCTIONNE S'IL-TE-PLAIT.
On m'avait déjà dit que j'étais bavarde, je le prouvais une fois encore avec tout ce que je venais de déblatéré. Un jour, on me ligoterait la bouche pour que je me taise, sérieux.

©SAOKI
Jeu 15 Aoû - 16:53
l
avatar
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle:
Particularités:
Relationships:
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1312
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 20




Tu t'prends pour un super-héros ?
Commence par virer tes pattes de là !
< FEAT Cameron F. Tyler >

La miss s'était assise sur ses genoux et avait croisé ses bras sur sa poitrine, ma foi, peu plate, ce qui faisait qu'elle n'était pas désagréable à regarder. Pas que regarder les planches à pains le soit, loin de là, mais un corps féminin avec les bonnes formes, c'est toujours bien à regarder. Surtout si elles sont mignonnes comme celle qui se tenait en face de moi, la joue gonflée.

« Detoutefaçonc'estpasmafaute.Etbiensûrquesitum'astoucheryapeinedeux
minutesd'façonj'aime.. J'aimepasça,doncc'estpasmafaute.. Brefouille, oublie.
»

Surpris, moi ? Et pas qu'un peu puisque je n'avais compris que les 1/4 de sa phrase tellement elle parlait vite, autrement dit, les deux derniers mots. Elle me dépasse niveau bavardage express ... Ou presque. C'était encore à vérifier ça. Elle s'est levée et a regardé par la fenêtre avant d'aller s'adosser contre la porte et de m'adresser de nouveau la parole, et cette fois pour me dire quelque chose de censé ;

« J'étais pas censée savoir que tu allais sortir d'ici, ça court pas les rues les élèves dans une salle après les heures de cours. »

Je lui ai jeté un bref coup d'oeil et suis resté silencieux face à cette remarque. Mieux valait éviter de ne pas me faire repérer, sinon elle se douterait de quelque chose, comme le fait que j'avais loupé les cours, et peut-être irait-elle me balancer pour s'attirer les faveurs des pions, groupe qui normalement n'existe pas dans les établissements. Comme quoi, tout peut arriver ... Mais bref.

La miss s'est ensuite approché de mon ordinateur portable adoré après l'avoir vu et découvert juste à côté de moi, et pauvre de moi, j'avais peur de me le faire piquer. Sauf que si elle faisait ça, elle était foutu. Les autres ordinateurs de la salle, ok ( même si 'fallait du temps pour les prendre et surtout, de la force étant donné qu'ils étaient quand même sacrément lourd ... ) mais pas le mien, rien à faire que ce soit une fille ou non. Je l'ai laissé le prendre pour voir ce qui allait suivre. Rien du tout, elle m'a juste questionné. encore heureux. pour elle.

« Tout fonctionne ? »

Je me suis levé pour aller vérifier que le système fonctionnait parfaitement. J'ai aussi vérifié les barres qui indiquait le réseau que l'ordinateur recevait. Pas une manipulation d'autre en plus, ça aurait été inutile. Et puis, elle semblait plutôt pressé d'aller dessus donc j'ai donné ma petite conclusion en un mot ;

« Yep. »

La réponse était plutôt évidente, sinon je ne l'aurai pas emmené ici puisqu'il n'y avait aucun matériel pour le réparer s'il aurait été cassé ...

« D'ailleurs, qu'est-ce que tu foutais là ? Y a plus gaie comme endroit pour surfer sur internet. »

J'aurai voulu lui répondre sarcastiquement, mais pour une première rencontre, ça la foutrait plutôt mal si je répondais méchamment, surtout à une fille. Et Dieu sait comment elles sont énervantes et chiantes quand elles s'y mettaient ..

« J'avais pas d'autres endroits pour y aller. Sur le toit, étrangement, y'avait aucune connexion, et comme je voulais pas trop qu'on m'embête, je suis venu ici puisque je sais qu'à cette heure-là, cette salle est vide. »

J'ai esquissé un petit sourire aimable à la fin de ma réponse. Simple, clair et net, rien de mieux pour ne pas en dire plus sur mes activités se déroulant en même temps que les cours. Si je restais discret, tout irait bien, à moins qu'elle ne soit vraiment mais vraiment bavarde ? Et puis tiens d'ailleurs, qu'est-ce qu'elle faisait là puisque y'avait des endroits plus joyeux pour avoir accès à internet ?

« Des rebelles voulait m'faire la peau. J'ai beau savoir me battre, c'est pas avec mon poids plume que j'allais m'en sortir indemne. C'est la raison pour laquelle je t'ai malencontreusement rentré dedans.»

... oulah. Elle est médium ou quoi ? trop forte ... à moins qu'elle n'ait l'habitude des interrogatoires ? Si c'est le cas, c'est que ça devait lui arriver souvent ce genre de situations embarrassantes avec les rebelles, et woaw, comment ils sont chiants ceux-là. Je parle en tant que connaisseur vu que quelques semaines après mon arrivée, j'en avais déjà un dans mon dos alors que j'avais rien fais de mal ... Ouaip, problem ? Aucun, juste le mec qui cherchait la merde, peut-être parce qu'il s'emmerdait à mort. Bah, ce genre d'évènement, c'est les trucs qui me donnent encore moins envie de fourrer le nez dehors, déjà que j'reste les 1/4 de ma journée à rester dans ma chambre, les 3/4 étant les cours. Superbe vie, je sais je sais, et rien de meilleur que ça. Tranquille et cool, la classe quoi.

Je venais de réfléchir à la merde dans laquelle elle s'était fourrée, et je venais de me rendre compte que ;
• je connaissais pas son nom
• elle venait de me foutre dans la merde
• du moins je le crois
• mais après réflexion, oui parce que les rebelles ne réfléchissent pas beaucoup des fois
• résultat : je suis dans la même merde qu'elle
• conclusion : je suis pas chanceux

Et merde. Voilà ma véritable conclusion. J'étais dans la pire des merdes. Je pouvais pas la laisser toute seule dans son problème sinon j'allais passer pour un salopard de lâche. j'ai de nouveau soupiré. Shit.

Je l'ai regardé. Bah, après tout, j'y perdrai rien quoi ...

« Tu t'appelles comment ? Ce serait assez impoli de te désigner par " toi " ou autre ... Et puis, pourquoi les rebelles te pourchassent ? Je sais que certains ne sont pas forcément malins, mais bon, 'faut quand même une bonne raison. »








Spoiler:
 


Spoiler:
 




Dernière édition par Soraru Kisaragii le Mar 20 Aoû - 11:56, édité 1 fois
Sam 17 Aoû - 16:21
Re: Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]
avatar

Invité
Invité




Iroai x Cameron
Ҩ Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là !Ҩ

IL FONCTIONNAIT. Pour une fois que j'avais de la chance, s'il avait été endommagé à cause de ma.. de notre chute, je me serais sentie trop responsable et j'aurais eu une dette envers lui. Or, je détestais ça, on m'évitait donc une situation, ma foi, problématique. Tant mieux. D'ailleurs, c'est p'être rien pour vous, mais dans ma tête, c'était une autre histoire. Bon, certes, c'était p'être pas nécessaire, mais je m'en fou. Bref, dans ma tête, c'était la fête, ça fait donc une galère en mo---- ARG. La question qui fallait pas ! Dire qu'on était bien parti cette fois.


GARÇON Ҩ Tu t'appelles comment ? Ce serait assez impoli de te désigner par " toi " ou autre ... Et puis, pourquoi les rebelles te pourchassent ? Je sais que certains ne sont pas forcément malins, mais bon, 'faut quand même une bonne raison.

Il m'avait balancé ça après m'avoir dis ce qu'il faisait là, contrairement à ce que j'avais pensé, il avait été agréable et souriant même, alors j'avais simplement répondu d'un signe de tête. J'étais parfois connu pour mon sourire freedent, mais là, je n'en fis rien. C'est pas que je voulais me montrer désagréable.. Mais je réfléchissais. À la manière dont allait me payer ces cinq voyous. Je ne suis pas facile à énerver ou à provoquer, sauf lorsqu'on met en avant ma peur des contacts. C'est pas ma faute, c'est un sujet délicat pour moi, aussi bien parce que ça me pourrit la vie que parce que j'en ignore la raison. Donc, pour le moment impossible d'en guérir.

J'aurais pu mentir et dire autre chose qui me permettrait de ne pas mentionner le fait qu'ils cherchaient juste à me faire chier avec cette délicate phobie. Néanmoins, le mensonge était interdit, pour moi. J'avais horreur de mentir, je suis constamment obligée de dire ce qu'il s'est vraiment passé et ce que j'en pense. Son regard posé sur moi, ne me plaisait guère, c'est comme s'il me pressait de répondre. Je réprima un soupir et je fis passer ma main dans ma queue de cheval. Avant de me masser le cou. Quelle journée pourrie sérieux.

CAMERON Ҩ Cameron Fox Tyler, mais appel-moi Cam' ou foxy, ou comme tu veux en fait, je m'en souci pas plus que ça. Et toi, tu es ?

Une question de faite, c'est déjà pas mal. Ne restait plus que la seconde maintenant, clairement celle dont je n'avais pas envie de donner une réponse. Mais voilà, monsieur attendait et je n'aimerais pas qu'on me foute un vent, alors que je le ferais pas. Je suis comme ça que voulez-vous. Je le regarda un instant et avant d'attendre une réponse de sa part, je me rendis à la fenêtre et l'ouvrit.

J'avais besoin d'air, l'oxygène me manquait, je n'aurais pas dû aller en cours aujourd'hui, j'aurais été largement mieux à l'extérieur. J'avais même une soudaine envie de faire du skate, bien qu'aller manipuler mes platines me tentait également. Indécise encore une fois, mais bon, j'étais dans la salle informatique pour le moment et en compagnie en plus, autant le rester. Je me demande ce qui allait se passer, allait-il partir et continuer sa route comme moi ou.. Ou bien allait-il arriver des choses dont je n'avais pas conscience pour le moment . Je n'aime pas pas ça. Ne pas savoir dans quoi je m'embarque..

Je replaça ma franche, qui me gênait suite à un coup de vent. La vue donnait sur la cour, celle-ci très peu remplie. À croire que tout le monde préférait rester dans sa chambre.. Ah non, en fait, j'en savais rien. Toujours en train de regarder l'extérieur, je me surpris à penser que cette vue aurait fait un joli paysage, pris d'une certaine façon. Pour une photo. Finalement, je finis par sortir.

CAMERON Ҩ Les rebelles, pour la plupart, sont des idiots. Il y en a très peu qui en valent vraiment la peine et ceux-ci font parti de la catégorie ; imbéciles. Ils leurs faillaient juste une victime et c'est tombé sur moi.

Sauf que voilà, ils ne s'en sont pas pris à la bonne personne, je ne suis pas du genre à me laisser faire ou à fermer ma gueule, là j'avais fui, mais rester aurait été, comme on dit, du suicide. Cette histoire me prenait la tête.. Il voulait une bonne raison ? Pourquoi. Comme si j'aurais pu les énervé inutilement.. Quoique. C'est fort possible. Parfois, juste par envie de jouer, je pars saouler les autres, mais c'est pas ma faute, on peut très difficilement jouer seul et c'est bien plus marrant à plusieurs. Lorsque ça ne part pas en couille, bien sûr.

CAMERON Ҩ Leur raison ? Hum. P'être le fait que je n'ai pas voulu faire mumuse avec eux. Enfin, ils ont entendu parler de mon inter cation avec mon professeur de mathématique et ils ont voulu faire les malins avec moi, tout simplement.

C'est vrai que c'était une bonne occasion pour eux, de m'humilier. Il avait de quoi faire un magnifique dossier. Mais c'est pas comme si j'allais le laisser faire hein.. Bien sûr que non. Dans les jours à venir, je connaîtrais leurs noms, leurs âges et leurs classes et je sais être mesquine, je leur en ferais voir de toutes les couleurs et cette fois, c'est moi qui m'amuserais. J'enchaîna.

CAMERON Ҩ " Paraît que t'adores le contact, on va pouvoir s'amuser tous ensemble. " les imitais-je lamentablement. Ils ont voulu jouer avec ma phobie du contact et ont voulu commencer une partie. Ils n'ont apparemment pas apprécier que je refuse en frappant leur leader dans ses parties intimes, pour quitter le jeu ensuite. Il va me tuer qu'il a dit, le pauvre ! Il sait pas à qui il a affaire, ça me fait doucement rire.

Ah ! J'ai déjà mes idées tiens, que dirait ces vauriens d'une journées de malchance. Ça serait bête qu'ils finissent recouvert de peinture avec des plumes. Je me retourna, restant près de la fenêtre, là où l'air frais refroidissait mon dos brûlant. C'est que je m'en étais pas sortie complètement indemne de cette vulgaire chute.
Je porta de nouveau mon intention sur le brun aux yeux océans, puis à la pièce ou nous étions. Sans raison quelconque. Il était quoi lui ? Ici, les étudiants étaient tous réparties de façon spécifique. Moi j'étais chez les artistes, malgré mon côté rebelle.. Et lui ?

C'est étrange, mais au final, ce petit -quoique pas si petit que ça- m'intéressait. Pourquoi ? Aucune idées, p'être bien que j'étais juste curieuse en fait.. Ou, ça devait surement être ça, après je ne vois pas quoi d'autre sinon.

CAMERON Ҩ Si ça t'inquiètes, ils ne t'ont pas vu, tu n'auras donc aucun problème avec eux.. Si jamais tu venais à paniquer à cette pensée.  

Et tout ça dit de façon, tout ce qu'il y a de plus sarcastique, purement et simplement. Pourtant plus pour taquiner que pour provoquer. Oui, parce que j'étais comme ça, je préférais la taquinerie et les conneries aux conversations trop sérieuses ou trop anodine.. Il n'allait pas m'en vouloir pour ça quand même.. Si ?

©SAOKI
Dim 3 Nov - 19:52
Re: Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]
avatar
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette


Bitch, i'm fabulous.
Orientation sexuelle:
Particularités:
Relationships:
geek ☠ dtc, j'regarde pas la manette
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1312
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 20




Tu t'prends pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là !
< FEAT Cameron F. Tyler >

J'avais envie de rire sur le moment. Une simple petite question pourtant simple et elle se sent déjà ennuyée, voire emmerdée ? Je ressentais plutôt ça comme une espèce de mini foutage de gueule, mais j'ai préféré garder cette pensée peu agréable pour moi. J'avais certes, rien à perdre, mais j'espérais ne pas gagner de coups de poings ou quelque chose du genre.

« Cameron Fox Tyler, mais appelle-moi Cam' ou foxy, ou comme tu veux en fait, je m'en soucie pas plus que ça. Et toi, tu es ?
Je suis Superman ! Haha, ç'aurait été bien, au moins, j'aurais pu glander encore plus que maintenant ... Mais tu peux m'appeler Sora, c'est plus court que mon vrai prénom. »

Plus court, mon cul ouais, juste une syllabe en moins à prononcer. Bah, au moins, la langue travaillera moins, ce sera déjà ça. Des paroles digne d'un flemmard.

« Les rebelles, pour la plupart, sont des idiots. Il y en a très peu qui en valent vraiment la peine et ceux-ci font parties de la catégorie ; imbéciles. Ils leur fallait juste une victime et c'est tombé sur moi.
A ce que je constate, la princesse est une drôle de chanceuse dis-moi. »

Certes, ma phrase n'avait pas grand intérêt, mais je n'étais pas vraiment doué pour débattre ou quelque chose du genre, tout simplement parce que je n'avais pas l'habitude de parler de tel ou tel en faisant tel critique ou tel critique pour le plaisir de démontrer les talents de son cerveau. En quelque sorte, c'était vraiment stupide de faire ça, juste blablater, blablater et blablater pendant des heures et des heures, jusqu'à en faire des livres ou je ne sais quoi ... C'est un cliché, je le sais, mais c'était juste pour en faire un exemple vu que j'avais pas d'autres idées en tête.

« Leur raison ? Hum. P't'être le fait que je n'ai pas voulu faire mu-muse avec eux. Enfin, ils ont entendu parler de mon intercation avec mon professeur de mathématique et ils ont voulu faire les malins avec moi, tout simplement. »

Je sais pas si y'a que moi, mais j'ai pensé à un truc vraiment déplacé à la fin de sa première phrase. N'empêche, une intercation avec son prof ... Une mini-racaille des bacs à sable à ce que je vois. Je me suis contenté d'afficher un sourire encore plus amusé ( qui, personnellement, essayait de se faire discret. ) sur mon visage en la laissant continuer son magnifique récit.

« " Paraît que t'adores le contact, on va pouvoir s'amuser tous ensemble. " Ils ont voulu jouer avec ma phobie du contact et ont voulu commencer une partie. Ils n'ont apparemment pas apprécier que je refuse en frappant leur leader dans ses parties intimes, pour quitter le jeu ensuite. Il va me tuer qu'il a dit, le pauvre ! Il sait pas à qui il a affaire, ça me fait doucement rire. »

J'ai sifflé. Dans ma tête. De peur des représailles. Le pauvre gars. Surtout que cette Cameron a pas l'air d'être le genre de fille vraiment très douce quand elle cogne ... . Je le plains. Sincèrement. Mais ... Une phobie du contact ? Ca existe ça ?

« Si ça t'inquiètes, ils ne t'ont pas vu, tu n'auras donc aucun problème avec eux.. Si jamais tu venais à paniquer à cette pensée.
Eh ? Ca veut dire quoi ça ? »

Je la regardais avec un air légèrement vexé mélangé à celui d'un boudeur, juste pour essayer de détendre l'ambiance vu son air stressé.

« Et au fait, en attendant qu'ils se calment, tu comptes faire quoi ? Te cacher ? Avec eux, j'pense pas que ça marchera ... »

A vrai dire, maintenant j'étais curieux. J'avais envie de voir la suite de cette histoire. Alors quitte à dire des choses de ce genre pour avoir ma suite, ça ne me dérangeait pas tellement.

Je sentais un petit sourire malicieux apparaître sur mes lèvres.

« Peut-être que tu devrais sortir voir s'ils sont là ? Si tu restes ici, tu seras bloquée et s'il te coince, c'est foutu. Sinon, j'peux aller voir. »

Pas que ça me dérangeait.


J'avoue que ce rp est court, mais pour une fois que j'ai pas la flemme de l'écrire. %3








Spoiler:
 


Spoiler:
 


Jeu 21 Nov - 22:55
Re: Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]
avatar

Invité
Invité




Tu te prends pour un super-héros ?

Commences par virer tes pattes de là !
∞ Feat. Soraru ∇ Cameron
Je suis Superman ! Haha, ç'aurait été bien, au moins, j'aurais pu glander encore plus que maintenant ... Mais tu peux m'appeler Sora, c'est plus court que mon vrai prénom.
C'est curieux. Le fait d'assembler Superman et le mot « glander » dans la même phrase. C'est contradictoire, c'est peut-être ce qui m'a fait rire. Dans tous les cas, celui qui avait l'air d'avoir fait l'école buissonnière, oui comme moi c'est bon, venait de se faire attribuer le surnom Superman. Sora, ouaip, c'est sympa et sûrement ce que tout le monde utilise pour lui parler, ça lui changera un peu, puis j'ai tendance à préférer l'originalité à la banalité. Voilà, c'est décidé. De toute manière, que ça lui plaise ou non, je suis celle qui choisis.

À ce que je constate, la princesse est une drôle de chanceuse dis-moi.
Si Kelly avait été là, je me serais battue avec les rebelles certes, m'enfin, si Kelly avait été dans cette pièce, elle l'aurait frappé. Une bonne tape sur le haut du crâne. Pour ensuite relever la tête, plomber le buste et mettre en avant ses atouts féminins en lui râlant que j'étais plus qu'une princesse, que j'étais, comme elle, une reine. Une vraie, celle qu'on écoute et qu'on envie, celle qui le ferait certainement bander cette nuit. Je ne pus réprimer un fou-rire, que j'essayais pourtant de contenir.

Il y eut ensuite silence radio pour le reste de mon récit, tant mieux. Je n'aime pas que l'on commente trop ce que je dis ou que l'on me coupe. Que j'ennuis ou non, il ne faut pas m'interrompre et fort heureusement pour moi il ne l'avait pas fait. Auquel cas, j'aurais été obligé d'afficher ma mine boudeuse pour la deuxième en sa compagnie. Ce que je n'appréciais guère, même si j'en avais fait craquer plus d'un, grâce à elle.

Il ne répondit par la suite, qu'à la petite taquinerie que je venais de lui lancer, me demandant ce que ça voulait dire. Ce n'était pourtant pas compliqué ! Pour une fois que je n'étais pas passé par des sous-entendus et que j'avais dit les choses clairement. Aaah. Si fatiguant. Tant pis, je lui laisserais croire ce qu'il veut, de toute manière, je n'aime pas m'étendre sur un sujet. Sauf si j'y suis réellement obligée. Il me regardait à ce moment-là. TROP MIGNON. Sérieusement, je suis très facile à amadouer, même si je ne le montre pas souvent et on ne va pas se mentir, c'est toujours rigolo les têtes boudeuses. Je sais de quoi je parle. Même si on ne peut pas m'avoir avec ça, c'est plaisant à voir, du moins plus plaisant qu'une discussion trop sérieuse.

Et au fait, en attendant qu'ils se calment, tu comptes faire quoi ? Te cacher ? Avec eux, j'pense pas que ça marchera ...
Hé ? Il me prend pour une débutante ? Comme si j'allais rester terré là, à attendre que passe la tempête. Puis il n'a pas tort, ils finiraient par revenir ici et fouiller les salles, question de fierté. Alors, non, je n'allais pas rester et attendre bien docilement qu'ils viennent m'en faire voir de toutes les couleurs dans une salle où -normalement- peu de personnes viennent. Ah la la. C'est me sous-estimer, je suis vexée. Non, mais sérieusement, je ne suis pas complètement débile non plus. Si je m'attarde ici c'est ... bah c'est simplement pour lui en fait. Je serai déjà partie s'il n'avait pas été là. Quel honneur je lui fais. Aheum. Pour en revenir à notre ... mon problème, il était tant que je commence à réfléchir à un plan. En évitant le tordu, pour une fois.
Alors que j'étais prête à m'y mettre, mon regard azuré vu en flagrant délit le nouveau sourire malicieux du brun. Bon, je suis censée paniquer là ?

Peut-être que tu devrais sortir voir s'ils sont là ? Si tu restes ici, tu seras bloquée et s'il te coince, c'est foutu. Sinon, j'peux aller voir.
Nouveau fou-rire. Décidément, Superman lui allait tellement bien ! Pourquoi se sent-il tout d'un coup intéressé et appliqué dans MON problème ? C'était quoi, une sorte de ces bons samaritains ? Trop drôle. Loin de ce que vous pouvez penser, je ne me moquais pas de lui, même si extérieurement, c'était l'impression donnée. Je riais plutôt de ma situation. Étais-je à ce désespérée pour réclamer l'aide d'un bel inconnu. Franchement, dans quel merdier m'étais-je encore fourrée. Toujours pour point de départ, ma fichue phobie du contact. Tu parles d'une plaie.

Haha... tu es chou. On se fait du soucis pour la princesse, à moins que ce ne soit plutôt pour un intérêt personnel ?
La deuxième solution était le plus probable. D'un point de vue purement personnel, j'aurais été du genre à opter pour la seconde option, pour lui en revanche, à lui de me le dire. J'étais curieuse de savoir ce qu'il ferait, s'il venait à croiser les rebelles, en sachant pertinemment que ceux-ci poseraient leurs questions, pour savoir s'il ne m'avait pas croisé. J'étais prête à accepter son aide, à lui demander de vérifier pour moi, seulement pour m'éviter la conception d'un plan, qui de toute manière aurait simplement été loufoque.

Alors que j'ouvrais ma bouche pour parler, le vent doux fit une petite glissade en bas de mon dos. La douleur de la chute était toujours présente, mais qu'importe, à ce moment précis, il y avait eu la petite ampoule qui s'éclaire au dessus de nos têtes.

Tu as raison, je t'aurais bien tenue compagnie plus longtemps, mais je doute que tes petits muscles me soient d'une grande aide s'ils me coincent ici !
Encore une fois, mon timbre de voix était jovial et serein. Un petit peu provocateur peut-être ? Seulement ce n'était toujours pas méchant. À vrai dire, j'allais refuser son aide. Je n'avais pas de plan, seulement une idée à la con en tête. Sauf que voilà, une fois installée, je ne m'en débarrassais que si je la réalisais. Les joies du caractère butée. Derrière moi se trouvait la fenêtre, ouverte et nous n'étions qu'au premier étage ... vous voyez où je veux en venir ou toujours pas ?

Bien, Superman, ravie de t'être rentrée dedans, mais je vais devoir prendre congé ! Ne sois pas trop triste, on se reverra.
Le ton dramatique était lancé, attention sortez les violons, les mouchoirs et versé votre larme, mais ne vous inquiétez pas, ce n'est qu'un au revoir. Enfin, s'il ne capte pas tout de suite ce que je m'apprête à faire et donc, ne m'en empêche pas.

Je pris une des chaises au premier rang et la plaça sous la fenêtre ouverte, avant de poser le pied sur la chaise en question et de m'élancer sur le rebord de la fenêtre. Quelle bonne idée, d'avoir mis en short et non une jupe ! Je m'épate. Regardant en bas, je fus forcé d'admettre que le vertige et moi étions proches. Pas question pour autant de me dégonfler, puis question adrénaline j'étais servie, même si on ne va pas faire un cinéma pour seulement un étage.

Jusqu'à preuve du contraire, ça n'a jamais tué personne, un minuscule petit étage, hein monsieur le super-héros, tu en penses quoi ?
Au final, je venais de lui laisser l'occasion de m'empêcher mon idée stupide. Enfin, pour cela faudrait-il qu'il soit rapide, dès qu'il me répondrait, je sauterais, bye bye les rebelles, j'irais me prendre un verre ensuite ! Sauf si Superman en décide autrement. Il a la suite de l'histoire en main, non ?

CODE © >C-PROJECT / IMAGE © WEHEARTIT


Re: Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]

Contenu sponsorisé


Tu te prend pour un super-héros ? Commence par virer tes pattes de là ! [Iroai S. Kisaragii]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» on n'en prend pour notre grade
» Quand un homme se prend pour dieu, mieux vaut lui ramener ses pieds divins sur terre. [Mission S][Feat Misory]
» ・*:.。..。.:*La gamine de 12 ans qui se prend pour une dessinatrice*:.。. .。.:*・
» Celui qui se prend pour Dieu - Investigation Discrète
» Je prend pour moi , je donne , je jette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R I N K U Pensionnat :: La pension : bâtiment 1B :: 2ème étage :: Salle informatique-